Partage facebook Partage whatsapp
Paramètrer les cookies Picto cookies
Partager sur les réseaux sociaux Picto réseaux sociaux
Remonter en haut de la page
REPORTAGE

Protection maternelle et infantile : la force d’une équipe départementale au service des parents

Date de publication
Publié le 28 novembre 2022
Temps de lecture : 3 min
Miniature
Reportage à la PMI de Basso Cambo à Toulouse
© Aurélien Ferreira
Légende

Reportage à la PMI de Basso Cambo à Toulouse

Chapeau

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne organise 70 sites de consultations pédiatriques publiques sur tout le territoire. Reportage dans l’un d’entre eux, la Protection médicale et infantile de Basso Cambo, qui accueille gratuitement les femmes enceintes, les parents et leurs enfants jusqu’à 6 ans.

Corps v2

Un matin d’octobre à la PMI de Basso Cambo… Couleurs acidulées, petits jouets disséminés sur de grands tapis moelleux, éveil musical tout en douceur avec l’association Enfance toute culture. Tout est fait pour accueillir ici dans une ambiance chaleureuse et sereine les parents venus des quartiers St-Simon, Bellefontaine, La Reynerie, Lafourguette et les Pradettes, pour leur rendez-vous de suivi pédiatrique. Parmi les mamans présentes ce jour-là, Marie-Odile, 40 ans, habitante de Toulouse Saint-Simon et sa fille Indira, tout juste âgée de 5 mois : « Après un accouchement difficile, j’étais désespérément à la recherche d’un lieu pour la visite obligatoire des 14 jours. À la PMI, j’ai rencontré une équipe formidable (médecin, puéricultrice, psychologue…) qui prend le temps et fait preuve d’une très grande écoute. Ici, on bénéficie d’un suivi très complet, qu’il soit psychologique, médical, ou en terme de conseils pour l’alimentation, la motricité et les soins du bébé ». 

Reportage à la PMI de Basso Cambo à Toulouse
© Aurélien Ferreira
Reportage à la PMI de Basso Cambo à Toulouse

Visites à domicile

Ce binôme puéricultrice-médecin pédiatre est l’un des points forts de la PMI, de même que la connexion avec les professionnels des Maisons des solidarités, à l’instar des assistantes sociales, comme le confirme le docteur Chloé Achard, médecin de PMI : « Cette double visite est l'un de nos atouts pour rassurer les parents et évoquer certaines questions au-delà de la consultation médicale proprement dite. Ici, on prend le temps d’échanger sur des thématiques variées. D’ailleurs, nous leur demandons de prévoir la matinée lorsqu’ils viennent nous voir. Nous intervenons aussi en soutien à la parentalité. Nos puéricultrices proposent aussi des visites à domicile pour les mamans qui viennent d’accoucher et notamment celles qui éprouvent des difficultés, dans le cadre de la prévention précoce, du soutien à la parentalité et de l’accompagnement de proximité ».  

Un service public universel

Avant son passage chez la pédiatre, c’est donc d’abord chez la puéricultrice Mélanie Mandicourt, que Marie-Odile fait le point sur l’hygiène, la motricité, le sommeil et la diversification de l’alimentation d’Indira qu’elle vient tout juste d’entamer : « Ici, l’ambiance est familiale, reposante, on se sent très vite à l’aise, notamment grâce aux animations proposées dans la salle d’attente, comme l’éveil musical aujourd’hui. C’est un vrai service public dont j’ai bénéficié ici, notamment en matière de soutien à l’allaitement.», témoigne-t-elle. Si la PMI est ouverte à tous pour les enfants de 0 à 6 ans, elle accueille en priorité les publics en situation de précarité, comme les primo-arrivants ou les mères, qui à la suite d’un accouchement difficile par exemple, ont besoin de soutien psychologique. En 2021, la PMI de Basso-Cambo effectue 830 consultations, tandis que ce sont 27 304 consultations PMI qui ont été réalisées sur tout le territoire haut-garonnais.