Covoiturage : 9 nouvelles aires Publié le
Date de publication
6 juillet 2021

Bandeau nouvelles aires de covoiturage
Aire de covoiturage située à Garidech (Crédits : DR)
Chapeau

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne s’est inscrit dans une démarche éco-responsable et éco-citoyenne en favorisant la pratique du covoiturage. A ce jour, 904  places de covoiturage sont mises à disposition des habitants, réparties sur 33  aires sécurisées situées dans tout le département.

Corps

904 places créées en 3 ans

Les déplacements du quotidien en voiture représentent l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre. Conscient de cette réalité, le Département s’est engagé, en 2018, aux côtés des partenaires institutionnels (État, Région Occitanie, Toulouse-Métropole, Tisséo) à trouver des solutions pour encourager les déplacements alternatifs à la voiture individuelle. Avec le lancement en 2018 d’un programme d’aménagement des aides de covoiturage – représentant 780 places pour un budget de 2,7 millions d’euros – le Conseil départemental agit ainsi concrètement pour encourager les « autosolistes » à se tourner vers des solutions de covoiturage.

La première aire a été inaugurée en septembre 2018 à Seilhan.

Sur l’année 2019, les aires de covoiturage de Mauzac, de Lafitte-Vigordane, des Pyrénées à Martres Tolosane, des Potences à Saint Léon, aire de l’échangeur A 68 à Garidech , d’Eurocentre à Castelnau d’Estretefonds, de Sulliac à Buzet, de Ticaille à Ayguevives et du Cagire à Montsaunès ont été aménagées et mises en service.

Au titre de 2020-2021, le Conseil départemental a réalisé des travaux d’aménagement des aires de covoiturage du Puntou à Villenouvelle, du Moulin à Montaigut-Lauragais, de Mabrassac,  de Lavelanet de Comminges, de Boussens, des Portes du Comminges Nord à L’Isle en Dodon et de création pour les aires de la Tuilerie à Saint-Marcel-Paulel, de Camodan à Antichan-de-Frontignes et de la Craboudette à Toutens.
Ces 9 aires de covoiturage sont mises en service, elles représentent 158 places pour un montant de 730 000€, entièrement financé par le Conseil départemental.

Le Conseil départemental a décidé d’opter pour un éclairage autonome solaire sur ces aires de covoiturage, plus respectueux de l’environnement. Ce dispositif de fabrication française est généralisé sur l’ensemble des aires de covoiturage. Ces luminaires dont l’installation est simple et rapide, sans tranchée ni raccordement, sont autonomes, durables et dotés d’un système intelligent assurant un éclairage optimal toute l’année. Tous les éléments composant cette solution d’éclairage solaire sont entièrement recyclables.

Plus d’informations, contacter la Direction des Routes au 05.34.33.49.28

Un aménagement respectueux de l'environnement

Le Conseil départemental a décidé d’opter pour un éclairage autonome solaire sur ces aires de covoiturage, plus respectueux de l’environnement. Ce dispositif de fabrication Française est généralisé sur l’ensemble des aires de covoiturage. Ces luminaires dont l’installation est simple et rapide, sans tranchée ni raccordement, sont autonomes, durables et dotés d’un système intelligent assurant un éclairage optimal toute l’année. Tous les éléments composants cette solution d’éclairage solaire sont entièrement recyclables.

 

Les enjeux du covoiturage en Haute-Garonne

  • Répondre à une attente forte des usagers et faciliter la mobilité
  • Optimiser le réseau de voirie
  • Compléter l’offre des transports en commun
Media document

Contacts et documents pratiques