PORTRAIT

Oordaya, pépite locale Publié le
Date de publication
10 août 2020

Retrouvez Oordaya en concert mercredi 12 août sur le site et les réseaux sociaux du Conseil départemental.
Retrouvez Oordaya en concert mercredi 12 août sur le site et les réseaux sociaux du Conseil départemental. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

A tout juste 19 ans, la franco Algérienne Oordaya n’a pas tardé à se faire remarquer. Avec déjà deux EP à son actif, son hip hop « planant » a rapidement fait parler d’elle et elle ne compte pas s’arrêter là. A découvrir ce mercredi 12 août, via la retransmission de son concert, sur le site et les réseaux du Département.

Corps

Elle a 19 ans et l’aplomb, les danseuses hip hop et le parcours autodidacte des plus expérimentés. Sélectionnée aux Inouis 2020 du Printemps de Bourges après un enregistrement à Londres, elle vit l’aube du succès tout naturellement. « Je continue à rester concentrée sur ma musique,  je viens de sortir mon nouvel EP et je travaille sur d’autres chansons : je veux rester dans ma bulle et focus ! ». Enfant, elle a navigué entre plusieurs pays, née en France, elle vit plusieurs année en Jordanie puis au Botswana avant de revenir poser ses valises dans l’hexagone. Aujourd'hui c’est principalement dans ses expériences passées qu’elle puise son inspiration : « je parle beaucoup de moi, de ce que j’ai pu vivre dans différentes cultures, de mon chemin de vie ».

Tout commence pour elle il y a trois ans, alors que comme beaucoup d’adolescents musiciens elle compose et écrit à ses heures perdues, sauf qu’elle va jusqu’à l’enregistrement « maison » : « J’ai fait un EP moi-même avec mes écouteurs et mon téléphone. A partir de là, des médias londoniens m’ont contactée, et je suis partie enregistrer la-bas. » Elle continue à faire ce qu’elle aime et à partager des sons sur des plateformes de distribution audio sur internet. « J’ai commencé à avoir une petite audience, puis j’ai sorti deux clips : listen et I envisionned something else, puis avec les Inouis, j’ai tout de suite vu l’évolution, ça s’est professionnalisé. » Rendez vous mercredi pour découvrir l'urban pop "censée et planante" de cette artiste montante de la scène toulousaine.