DOSSIER

L'agneau des Pyrénées obtient l'IGP (Indication Géographique Protégée)

Date de publication
Publié le 21 septembre 2022
Temps de lecture : 3 min
Agneau des Pyrénées
© Aurélien Ferreira
Légende
Agneau des Pyrénées obtient l'IGP.
Chapeau

Le 7 septembre 2022, la filière Agneau des Pyrénées obtient l'IGP (Indication Géographique Protégée). Une belle victoire pour l'ensemble des acteurs qui revendiquent cette labelisation depuis près de 15 ans, notamment la COPYC (Commission Ovine des Pyrénées Centrales) et le Conseil départemental. Près de 90 éleveurs d'ovins du département sont également en démarche qualité.

Corps v2

Issu des races locales des Pyrénées Centrales, dont la plus représentée est la Tarasconnaise, l'agneau des Pyrénées est une race particulièrement bien adaptée à la transhumance. Les agneaux naissent principalement à la descente des estives et sont allaités pendant minimum soixante jours. Ce qui apporte sa tendreté, sa couleur rosée et ses arômes particuliers à la viande.

L’IGP “Agneau des Pyrénées” répond aux exigences du consommateur, très attentif à la traçabilité de la production à l’assiette. Le label permet aussi de préserver tout un territoire avec ses pratiques, ses races d’élevage et ses métiers qui font le terroir, et de maintenir un tissu rural important.

“L’IGP “Agneau des Pyrénées” est la reconnaissance européenne des savoir-faire ancestraux de nos territoires. Elle permet la protection pour les générations futures, du produit “Agneau des Pyrénées” issu des races pyrénéennes, et des éleveurs qui animent ces espaces, tout en maintenant la biodiversité animale et végétale. Ce combat d’une quinzaine d’années nous a rendu plus fort, montrant que notre persévérance pour sauver nos races et dynamiser nos Pyrénées, correspond toujours à la demande sociétale. Nous sommes donc heureux d’apposer le logo IGP “Agneau des Pyrénées” sur nos produits, et espérons que le consommateur sera au rendez-vous pour déguster ce produit d’exception” précise Jean-François Layrisse, président la COPYC, Commission Ovine des Pyrénées Centrales.

Cette démarche vient conforter celles existantes : le Label Rouge qui reconnaît la qualité supérieure du produit et l’Agriculture biologique pour son mode de production.

“Cette victoire de l’IGP “Agneau des Pyrénées” répond aux besoins des éleveurs de montagne et du piémont pyrénéen en valorisant leurs troupeaux, leur engagement et leur savoir-faire au quotidien. Dans un contexte de mutation des pratiques agricoles, en lien avec les nouvelles exigences des consommateurs et les crises climatiques et énergétiques à venir, le Conseil départemental défend un modèle agricole durable, dans le respect des traditions de cultures et d’élevages prenant en compte les intérêts des populations d’aujourd’hui et des générations futures”, déclare Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne."

Christophe Duffaut, éleveur à Izaut-de-l'Hôtel

" J’ai toujours aidé mon père sur l’exploitation, mais je ne me suis installé qu’en août 2008 car je voulais découvrir d’autres choses avant de me consacrer à ce métier d’éleveur d’agneaux. La bergerie a été repensée pour optimiser le travail tout en améliorant notre confort quotidien. C’est important pour moi de faire un produit de qualité car cela répond aux exigences du consommateur. Cela permet aussi de conserver des races locales et rustiques, qui transhument l’été en montagne. J’aime dire que j’envoie mes animaux en colonies de vacances ! "

Christophe Duffaut
© 
Christophe Duffaut, éleveur d'agneaux des Pyrénées.