DOSSIER

Un nouveau collège à Cintegabelle Publié le
Date de publication
18 janvier 2021

Construction collège Cintegabelle, le 15/01/2021
Construction collège Cintegabelle, le 15/01/2021
Chapeau

La construction de ce nouvel établissement, d’une capacité de 400 élèves, permettra de faire face à la forte pression démographique du secteur et de délester le collège d’Auterive.

Corps

Ouverture du collège en 2 temps : 2021 et 2022

Situé sur la commune de Cintegabelle, au lieu-dit Laurède connu pour avoir été durant les XIXe et XXe siècles le théâtre de découvertes archéologiques, antiques et médiévales remarquables, le projet porte sur l’édification d’un nouveau collège haute qualité environnementale et la valorisation de son écrin paysager naturel.

Le chantier, précédé comme prévu d’une campagne de fouilles préventives, a été contraint de s’arrêter pendant deux mois de confinement auxquels s’est ajouté un mois nécessaire pour l’adaptation aux nouvelles normes sanitaires.

Devant ce ralentissement du chantier, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a pris la décision en août 2020 de lancer un nouveau marché pour la construction d’un établissement provisoire qui ouvrira d’ores et déjà ses bâtiments modulaires à trois classes de 6e (90 élèves) en septembre 2021.

Une étape décisive avant l’ouverture complète du collège à la totalité de ses futurs élèves en septembre 2022.

Des fouilles à l'origine de découvertes remarquables

À l’issue des fouilles préventives qui se sont déroulées pendant 6 mois sur une surface de 1,3 hectare, l’équipe d’archéologues a collecté 650 éléments, dont 420 sépultures et 200 pièces de monnaie.

Ces trouvailles vont être analysées en laboratoire pendant deux ans. Les restes humains mis au jour sont des éléments osseux et de dentition pouvant contenir des molécules (peptides, lipides, ADN), fragmentées mais détectables. Leur étude apportera de précieuses informations sur le mode de vie des individus ayant occupé le site.

Les premières conclusions attestent d’occupations successives allant de l’Antiquité au XIIIe siècle de notre ère.

Squelette lors des fouilles, le 14 juin 2019
Fouilles, le 14 juin 2019 (Crédits : Rémy Gabalda)
Frise des fouilles

Un collège provisoire pour accueillir les élèves dès 2021

La crise sanitaire a ralenti les travaux du futur collège et repoussé son ouverture à janvier 2022. Devant ce retard indépendant de sa volonté, le Conseil départemental a pris la décision de mettre en place un établissement provisoire destiné à accueillir les élèves de 6e dès la rentrée de septembre 2021. Ce sont ces mêmes élèves qui seront transférés dans les locaux du nouveau collège à partir de janvier 2022. Quant aux autres élèves, ils pourront faire leur rentrée en septembre 2022.

La surface prévue pour la construction du nouveau collège dédie une parcelle de 1 830 m2 à l’établissement provisoire, avec accès et aires de stationnement spécifiques. Le déplacement de la base de vie des ouvriers du chantier du futur collège a permis cette implantation temporaire.

Lorsque l’établissement provisoire (bâtiments préfabriqués modulaires) sera opérationnel, trois classes de sixième l’occuperont sans communication ni interférence avec le chantier du collège définitif qui restera clos jusqu’à la livraison.

Lors de l’ouverture du collège définitif, le site ayant accueilli l’établissement provisoire sera remis en état et réaménagé en espace paysagé.

Une démarche environnementale exemplaire pour un nouveau collège

Le projet comprend la construction du collège proprement dit, de trois logements de fonction, d’un plateau sportif, d’un parking bus de capacité 8 places, d’une aire de stationnement de 60 places pour les véhicules légers, d’un parvis extérieur et d’un espace de dépose minute. 5600 m2 de surface de plancher seront construits.

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une démarche de performance énergétique (niveau BEPOS), et de qualité environnementale :

  • Le chauffage géothermique fonctionne grâce à une installation de forage de la chaleur à 150 mètres en sous-sol.
  • Les matériaux de construction bio sourcés utilisés répondent à des normes de faible empreinte carbone, comme les bois utilisés en façade et pour les fenêtres.
  • Des panneaux solaires installés sur le toit permettent de subvenir à sa propre consommation d’énergie, avec un bilan annuel équilibré entre les
  • énergies produites et consommées.
  • Un chemin piétons-cycles encourage les modes actifs de déplacement.
  • Un grand nombre d’arbres d’essences locales sont plantés dès maintenant sur le terrain autour du nouveau collège.

Les chiffres

  • 883 530€ TTC pour le chantier des fouilles
  • Un budget de 800 000 € pour l’établissement provisoire
  • Budget du collège définitif : près de 16,5 M€
  • 100% financés par le Département