SERVICE

Collège : construction et rénovation des bâtiments

Constructions des collèges
Rénovation du collège du Bois de la Barthe à Pibrac, été 2019 (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Le Conseil départemental assure le financement des constructions, rénovations et extensions des collèges.

Corps

Les nouveaux collèges de la rentrée 2019

Depuis 2016, le collège Louisa Paulin, à Muret, a fait l’objet d’importants travaux de restructuration, qui ont représenté un budget de 19 millions d’euros entièrement financé par le Conseil départemental. Le nouvel établissement, d’une surface de 9 000 m2, a une capacité de 700 élèves et a rouvert à la rentrée 2019. Les travaux se sont déroulés en plusieurs phases, et ont permis : la restructuration et l’extension du bâtiment principal, la construction d’un nouveau bâtiment pour le foyer, des vestiaires et des sanitaires, la réhabilitation de la demi-pension, la création d’un espace sportif et le réaménagement de la cour de récréation et des espaces verts, etc.

Après d’importants travaux de réhabilitations financés intégralement par le Conseil départemental à hauteur de 12 millions d’euros, le collège du Bois de la Barthe, à Pibrac, a rouvert à la rentrée 2019. La restructuration de l’établissement a permis la requalification de l’accès au collège et des espaces extérieurs, la remise aux normes pédagogiques des espaces, l’amélioration du confort thermique, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ou encore le désamiantage de tous les bâtiments.

Dans le cadre du plan numérique du Département, le collège est par ailleurs doté depuis cette rentrée en matériel informatique entièrement neuf avec ordinateurs, écrans, imprimantes et vidéoprojecteurs. 

 

 

Un plan ambitieux d’ici 2024

Pour faire face à la croissance démographique, près de 9 000 nouveaux collégiens étant attendus dans les huit prochaines années, le Conseil départemental finance un plan d’investissements de 320 millions d’euros, qui permettra la construction, la réhabilitation ou l’extension de 22 collèges d’ici 2024. Plusieurs établissements ont déjà été livrés après des travaux de restructurations et de rénovation : le collège Antonin Perbosc à Auterive en 2015, Pierre Labitrie à Tournefeuille et Georges Chaumeton à L’Union en 2017.

Dix nouveaux collèges seront construits en Haute-Garonne d’ici 2024 :

  • Sur la commune d’Escalquens, le nouveau collège verra le jour à la rentrée 2020. Ce nouvel établissement, d’une surface de 5 800 m2 pourra accueillir 600 élèves et ainsi délester les collèges de Castanet-Tolosan, Ayguesvives, Villefranche-de-Lauragais, Saint-Orens-de-Gameville et Ramonville-Saint-Agne. Le Département va mobilier 19 millions d’euros pour la construction de ce premier collège à énergie positive du département.
  • Sur la commune de Beauzelle, le nouveau collège va être construit route de Grenade, à proximité de la ZAC Andromède. D’une capacité de 700 élèves, ce nouvel établissement permettra de désengorger le collège d4aussonne et rééquilibrer la situation démographique des autres collèges de la zone. Le Département consacre un budget de 17,5 millions d’euros pour ce collège qui ouvrira en 2021.
  • Sur la commune de Cintegabelle, la construction d’un nouveau collège, à horizon 2021, permettra de délester le collège d’Auterive. Le budget de l’opération s’élève à 16 millions d’euros. La particularité du chantier est qu’il a nécessité la réalisation de fouilles archéologiques avant le lancement des travaux.
  • À Muret, un nouveau collège pouvant accueillir 700 élèves est programmé pour 2024. Il répondra à un double enjeu : délester les collèges du secteur du Muretain tout en améliorant la mixité sociale. Le coût du projet est estimé à 18 millions d’euros.  
  • Un collège de 600 places ouvrira ses portes à Seysses à la rentrée 2022. Il permettra de désengorger les collèges de Frouzins, Villeneuve-Tolosane, Cugnaux, Fontenilles, Fonsorbes et Saint-Lys pour un budget de 19 millions d’euros.
  • Au nord de Toulouse, un nouveau collège sera construit dans le quartier Paléficat-Grand Selve pour un budget de 18 millions d’euros. Il délestera les collèges de Rosa Parks, Hubertine Auclert et Toulouse-Lautrec. L’ouverture est prévue pour la rentrée 2023.
  • Au sud-est de Toulouse, la construction d’un collège de 600 places est prévue dans le quartier Malepère - Montaudran pour un budget de 18 millions d’euros.
  • Au nord du département, un collège de 600 places sera construit pour délester les collèges de Fronton, Villemur-sur-Tarn, Saint-Jory, Gratentour, Aucamville et Castelginest, pour un budget de 18 millions d’euros.
  • À Balma, un collège de 600 places sera livré à la rentrée 2024 dans le quartier de Vidailhan pour un budget de 18 millions d’euros.
  • Dans le quartier de Saint-Martin-du-Touch, un collège de 600 places est prévu pour la rentrée 2024 pour un coût de 18 millions d’euros.

Quatre collèges seront reconstruits ou réhabilités d’ici 2024 :

  • ​​Le collège de L’Isle-en-Dodon fait l’objet d’une reconstruction hors site qui sera livré à la rentrée 2020. Ce nouvel établissement, qui représente un budget de 13,5 millions d’euros, a vocation à remplacer le collège actuel situé en centre-ville dans une zone exigüe. Il accueillera 250 élèves. 
  • Un nouveau collège va être construit dans le quartier Saint-Simon, avenue Eisenhower à Toulouse, pouvant accueillir 600 élèves et pour un budget de 17 millions d’euros. Son ouverture est prévue pour la rentrée 2021. Cette opération s’inscrit dans le cadre du projet d’amélioration de la mixité sociale dans les collèges.
  • Un nouveau collège va être construit à Toulouse Guilhermy d’ici 2022 pour un budget de 18 millions d’euros. Ce projet s’inscrit également dans le cadre de l’amélioration de la mixité sociale dans les collèges.
  • Le collège Rosa Parks, à Toulouse, va être réhabilité avec une reconstruction progressive d’ici 2022 de la totalité des locaux d’enseignement pour un coût de 11,5 millions d’euros.

Trois collèges seront agrandis d’ici 2023 :

  • Le collège Nelson Mandela de Noé va passer d’une capacité d’accueil de 600 à 700 places d’ici 2020.
  • Le collège des Ponts-Jumeaux, à Toulouse, va bénéficier de 100 places supplémentaires pour atteindre une capacité totale de 490 élèves d’ici 2023. Budget : 3 millions d’euros.
  • Le collège George Sand, à Toulouse, va atteindre une capacité de 600 places pour un budget de 3 millions d’euros d’ici 2023.