DOSSIER

La République en fête le 14 juillet au Département Publié le
Date de publication
16 juin 2022

Bandeau République en fête
Les haut-garonnaises et haut-garonnais rassemblés au Conseil départemental lors de la fête républicaine du 14 juillet. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Fidèle à ses engagements de défendre les valeurs de la République, le Conseil départemental organise une grande fête républicaine le 14 juillet à l’Hôtel du Département. On vous y attend ! 

Corps v2

La fête du 14 juillet symbolise l’unité, la communion entre les peuples et la liberté. C’est pour honorer celle-ci et promouvoir les valeurs républicaines, défendre l’égalité, lutter contre la montée des intolérances que le président Georges Méric a institué, en 2017, le principe d’une fête républicaine à l’Hôtel du Département.

Rendez-vous donc le 14 juillet prochain pour la République en fête, un événement sur inscription ouvert à tous.

Au programme à partir de 12h

  • Discours de Georges Méric, président du Conseil départemental
  • Repas républicain
  • Bal populaire avec Bombes 2 Bal (voir présentation ci-dessous)
  • Exposition sur le 14 juillet pendant l’Occupation
  • Animations avec le collectif Culture en mouvements
  • Village des associations
  • Animations pour enfants

Inscriptions dans le formulaire ci-dessous (clôture des inscriptions le 13 juillet 2022).

Inscrivez-vous !

Une fois ce formulaire complété, vous serez invité à le remplir à nouveau pour inscrire une personne supplémentaire 

(dans la limite de six inscriptions au total)

"Au Conseil départemental, fêter le 14 juillet, c'est fêter la République qui demeure notre rempart, notre bien commun, notre avenir, notre espérance. Une célébration qui favorise la rencontre, le lien, le partage et l’émancipation "

Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne

Fête du 14 juillet 2022
Fête du 14 juillet 2022

Bombes 2 Bal, 6 musiciens et 2 danseurs

Bombes 2 Bal, c'est un groupe composé de six musiciens chanteurs et de deux danseurs-initiateurs, qui, au cœur même du public durant tout le bal, font danser ensemble les jeunes et les moins jeunes, en couple, en ronde, en chaîne... Pendant une, deux, ou trois heures !

Leur répertoire synthétise les savoir-faire de plusieurs générations et pays en matière de bal populaire. Il est conçu pour laisser s'exprimer tous les genres et tous les styles de danses. Leur bal est apprécié des amateurs de musette comme des fans du trad, du ragga ou du ska, mais aussi des afiacionados de danses de salon, de salsa, de tango, de rock acrobatique ou de danse africaine... Bombes 2 Bal, c'est le véritable "BAL POUR TOUS" !

Bombes 2 Bal
Bombes 2 Bal au Conseil départemental le 14 juillet 2022 (Crédits : Marc Nguyen)

Le 14 juillet dans l'Histoire

En 1870, la toute jeune et fragile IIIe République prend ses marques. Dans la décennie qui suit, elle vote les lois fondatrices qui font encore référence aujourd’hui : lois Jules Ferry sur l’enseignement primaire, loi relative au contrat d’association, liberté de la presse, etc. Le 14 juillet devient, par la loi du 6 juillet 1880, fête nationale. Une première et une date qui fait alors consensus, car la prise de la Bastille incarne la libération face à un pouvoir arbitraire et absolu.

Dans le Sud-Ouest, le 14 juillet est ainsi rapidement adopté, comme peuvent en témoigner les documents conservés aux Archives départementales. La fête nationale occupe alors l’espace public selon un rituel bien rodé : on pavoise et on illumine les mairies, les bals et banquets succèdent aux manifestations officielles et autres revues militaires. Cette célébration connaît un arrêt pendant la Première guerre mondiale, puis en 1940. Exécrée par le régime de Vichy comme tout ce qui touche à la Révolution française, elle va être défendue par réaction par la Résistance. En 1942, ils sont ainsi 20 000 Toulousains à entonner la Marseillaise place du Capitole avant d’être dispersés par les policiers.

En 1943 et 1944, la situation ne se prête plus à des manifestations publiques. Le défilé patriotique à Revel, le 14 juillet 1944, coup d’éclat opéré à la barbe des autorités, fait figure d’exception. Puis vient la victoire. En 1945, on fête, haut et fort, la liberté retrouvée dans le droit fil de la tradition républicaine.