FLASH INFO

Tourisme estival : les Français n'ont pas renoncé à leurs vacances ! Publié le
Date de publication
11 septembre 2020

Un bilan touristique globalement satisfaisant en Haute-Garonne.
Un bilan touristique globalement satisfaisant en Haute-Garonne. (Crédits : Loic Bel)
Chapeau

Malgré l'absence de touristes étrangers cette année, pour cause de crise sanitaire, le département de la Haute-Garonne a été visité sous toutes ses coutures cet été. Le point sur la saison touristique estivale 2020.

Corps

Après un démarrage timide en juillet, comme à l'accoutumée, l'été 2020 très particulier de part le contexte de crise sanitaire a révélé plusieurs choses : les Français n'ont pas renoncé à leurs vacances et de nouveaux comportements ont émergé ! Les touristes français ont été nombreux à se déplacer en Haute-Garonne à la recherche d'une destination campagne et montagne. Les loisirs en pleine nature ont été très plébiscités contrairement aux lieux clos, dont l'activité à globalement baissé. Los offices de tourisme ont d'ailleurs constaté une baisse moyenne de -25% sur l'ensemble du département. Pour Frédéric, conseiller en séjour à Revel-Saint-Ferréol/Sources du canal du midi, les raisons sont multiples : "Cet été, les touristes ont hésité à franchir la porte de notre Office de Tourisme, ils ont préféré le contact par téléphone ou par mail, des demandes qui ont d'ailleurs nettement progressé par rapport aux années passées. De plus, l'absence d'animation et de festival pour cause de Covid-19 nous a pénalisé, car c'est habituellement la première demande des vacanciers".

Les activités extérieures plébiscitées

Les vacanciers se sont rués sur les activités type randonnée pédestre, cyclotourisme, activités nautiques et parcs de loisirs. Ludovic Daviau, du Granhota canoë-kayak explique : "C'est de loin la meilleure saison que nous avons réalisée grâce aux locaux ! Cela ne rattrapera pas la perte des groupes ou des étrangers en basse saison, mais de nombreux clients ont été surpris de redécouvrir la multitude d'activités proposées en Haute-Garonne et nous l'ont exprimé !" Au village Gaulois, même constat, Jean-Luc Blanchard, le directeur précise avoir réalisé une augmentation de 30% de sa fréquentation : "Les gaulois sont envahis " plaisante-t-il. A Saint-Bertrand-de-Comminges, les Olivétains notent +42% de chifre d'affaires sur le mois d'août, malgré une baisse de la fréquentation. Les touristes ont semble-t-il plus dépensé que les étés précédents. Par ailleurs la fréquentation des bâtiments patrimoniaux du site Saint-Bertrand est en progression. 

L'été a donc permis de sauver un grand nombre d'entreprises, même si les pertes subies au printemps ne sont pas rattrapées. "Je constate l'efficacité du plan de relance initié par le Conseil départemental en faveur du tourisme, explique Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme, des entrées gratuites dans les parcs de loisirs et les activités de pleine nature, des nuits offertes et des bons d'achat ont permis d'aider nos acteurs touristiques tout en donnant un coup de pouce au pouvoir d'achat des haut-garonnais en cette période bien singulière. Cette clientèle loco-régionale s'est réappropriée le département."
L’activité estivale a été bonne pour la majorité des acteurs touristiques locaux ouverts. Cela ne comblera pas le manque à gagner de la période de confinement, mais les acteurs touristiques attendent beaucoup de l’automne et notamment des vacances scolaires de la Toussaint afin de préparer la prochaine saison 2021 qui sera vitale pour l’ensemble des entreprises touristiques.

Les tops et les flops de l'été 2020

Les tops

  • ​L'attractivité pour la montagne (randonnées, lacs, parapente, VTT...). 
  • Les restaurants avec terrasse et les guinguettes.
  • Le besoin de nature et de fraîcheur ont naturellement conduit aux envies d'activités d'eaux-vives.
  • Record absolu pour les parcs et activités de loisirs. Un été comme jamais !
  • Le tourisme à vélo, notamment le long du Canal des 2 Mers / Canal du Midi. 
  • Le séjour chez les amis, dans la famille et en résidence secondaire : l'émergence de la COVID a conduit les français à plébisciter les vacances chez les proches. Ce qu'ils ont économisé dans un hébergement non marchand, ils l'ont dépensé en loisirs, restauration et achats en boutique.
  • Les lieux de baignade et aquaparcs (lac de Saint-Ferréol, lac de la Thésauque près de Nailloux, Muret plage...) sont toujours prisés en période de canicule et fortes chaleurs. Leur fréquentation a explosé cet été comme à la base de loisirs de Montréjeau, unique espace aquatique labellisé Pavillon Bleu du département, proposant un aquaparc, la baignade surveillée et la location de pédalos.

Les flops

  • Pour l'hôtellerie haut-garonnaise, le bilan confirme la tendance générale. Un été sensiblement identique à 2019 en zone rurale contrebalancé par un recul sur l'agglomération toulousaine en espérant une reprise pour la rentrée de septembre. 
  • Saison mitigée pour les campings. 
  • Au Château de Laréole, la baisse de fréquentation se confirme, principalement expliquée par l'absence de programmations d'événements.
  • 7ème département le plus haut de France
  • 6 sites classés au Patrimoine Mondial de l'Unesco
  • Site touristique le plus fréquenté :  la Cité de l'espace avec plus de 400 000 visiteurs/an
  • Le plus long réseau souterrain de France avec 116 km de galeries autour d'Arbas  (Réseau Felix Trombe Henne Morte)
  • 18 sommets de plus de 3000 mètres
  • 29 sites labellisés Tourisme & Handicap
  • 54 établissements labellisés Accueil Vélo
  • 600 hébergements labellisés Gîtes de France et Clévacances
  • 13 communes labellisées Villes et Villages Fleuris
  • 10 communes classées Stations Vertes