Vous êtes ici

Le covoiturage en Haute-Garonne

En mars 2018, le Conseil départemental votait un schéma de covoiturage en Haute-Garonne.

Objectif : encourager et accompagner cette pratique écocitoyenne, et participer ainsi concrètement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Les enjeux du covoiturage en Haute-Garonne

Répondre à une attente forte des usagers et faciliter la mobilité : le covoiturage se pratique de plus en plus, mis parfois dans des conditions pouvant générer des problèmes de sécurité routière.

- Optimiser le réseau de voirie : le covoiturage permet de minimiser le nombre de véhicules en circulation et donc les émissions polluantes liées au trafic

- Complémenter l’offre des transports en commun : le covoiturage est une solution complémentaire pour les territoires peu denses, qui ne peuvent pas être desservis finement par les transports  en commun.

Un recensement et une enquête

Pour calibrer son action en fonction des besoins et des attentes des Haut-Garonnais, le Conseil départemental a réalisé un recensement des sites spontanément utilisés par les automobilistes et relevant du domaine départemental. Elles sont au nombre de 24. L’objectif fut ensuite de sécuriser et aménager ces lieux. Pour cela, le Conseil départemental a réalisé une enquête citoyenne auprès des automobilistes et une concertation avec les différents partenaires associatifs et institutionnels. Suite à cette concertation le Conseil départemental a voté un budget dédié à l'aménagement de ces aires.

1,7 M€ et 670 places

A partir de ces constats de départ, le Conseil départemental a élaboré un plan d’aménagement : d’ici fin 2019, 670 places de covoiturage seront ainsi mises à disposition des habitants, réparties sur 24 aires sécurisées situées dans tout le département.

L'aire de covoiturage ouverte est en bleu dans la carte ci-dessous. Les aires prévues sont en gris.

 

Page publiée le 28 mai 2018 - vérifiée le 28 mai 2018