La Haute-Garonne à pied

Haute-Garonne à pied
Les Haut-Garonnais peuvent emprunter le chemin de randonnée pédestre Via Garona, long de 170 km. (Crédits : Alexandre Ollier)
Chapeau

Le Conseil départemental a l’ambition de faire de la Haute-Garonne un département de l’itinérance douce.

Véritable enjeu pour la préservation des biodiversités, les chemins de randonnées sont une autre façon de découvrir les richesses naturelles et patrimoniales de la Haute-Garonne et contribuent à faire du département un territoire pionnier en matière de mobilités douces.

Corps
Text

Ouvert depuis le 1er juillet 2017, Via Garona, sentier de grande randonnée (GR®861) relie Toulouse à Saint-Bertrand-de-Comminges. Ce chemin oublié est aujourd'hui à nouveau accessible aux amoureux de la marche à pied grâce au Conseil départemental. Un itinéraire à découvrir en Haute-Garonne à travers 7 étapes. Dépaysement garanti ! 

 

Un itinéraire de Toulouse à Saint-Bertrand-de-Comminges

La Via Garona est un chemin de randonnée pédestre labellisé GR, long de 170 km, qui relie les sites de Saint-Jacques de Compostelle entre Toulouse (Basilique Saint-Sernin) et Saint-Bertrand-de-Comminges (Cathédrale Sainte-Marie). Elle traverse 41 communes, toutes situées sur le département de la Haute-Garonne, dont Toulouse, Muret, Noé, Rieux-Volvestre, Martres-Tolosane, Saint-Martory, Saint-Gaudens et Saint-Bertrand-de-Comminges.

Via Garona

Un projet initié par le Conseil départemental

Dès 2015, un travail partenarial a été engagé avec le Comité Départemental de Randonnée Pédestre (CDRP), appuyé par un accord cadre pluriannuel 2016-2020, qui a permis notamment de créer l’itinéraire Via Garona, mais également de développer des chemins de randonnée autour du Canal des Deux Mers et de l’œnotourisme en Frontonnais.

Début 2017, après plus d’un an de travail entre les équipes du Conseil départemental de la Haute-Garonne, du Comité Départemental de Randonnée Pédestre et du Comité Départemental du Tourisme, l’itinéraire Via Garona a été officiellement homologué chemin de Grande Randonnée (GR®861) par la Fédération nationale de randonnée pédestre, traduisant la qualité du parcours retenu.

Le Conseil départemental est le maître d’ouvrage de ce projet, pour un coût total d’investissement de 500 000 euros, qui prévoit l’aménagement, la sécurisation, le balisage et la promotion de l’itinéraire.

 

Un chemin oublié de Saint-Jacques-de-Compostelle

La Via Garona a été redécouverte par Jean-Marc Souchon, un Haut-Garonnais passionné de randonnée pédestre, qui a mis en évidence l’existence d’une voie de pèlerinage entre Toulouse et Saint-Bertrand-de-Comminges, remontant jusqu’au XIe siècle et permettant aux pèlerins de relier le piémont pyrénéen. Ce nouvel itinéraire permettra de faire le lien entre deux chemins jacquaires, le GR®653 voie d’Arles et le GR®78 voie du Piémont. Via Garona s’inscrit dans un maillage de chemins de Saint-Jacques et réunit tout au long de son parcours des richesses du patrimoine historique, culturel et naturel.

Il jalonnera les 6 monuments du département inventoriés au patrimoine mondial de l’UNESCO : la Basilique Saint-Sernin et l’Hôtel Dieu Saint-Jacques à Toulouse, la Cathédrale Notre-Dame, la Basilique paléochrétienne et la Chapelle Saint-Julien de Saint-Bertrand-de-Comminges, la Basilique Saint-Just de Valcabrère. Afin de valoriser au mieux le patrimoine culturel de l’itinéraire, le Conseil départemental a travaillé en partenariat avec l’Agence de Coopération Internationale et Réseau (ACIR) des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Monuments classés unesco Haute-Garonne

 

Une mise en valeur du patrimoine naturel de la Haute-Garonne participant à sa préservation

Les chemins et sentiers contribuent à la cohésion des territoires qu’ils traversent. Ils concourent au maintien de la biodiversité en faisant office de corridors écologiques, notamment au sein des espaces agricoles. Lieux de détente et d’évasion, ils offrent par ailleurs aux populations citadines et rurales l’opportunité de découvrir le patrimoine naturel, géologique et paysager. La découverte du patrimoine naturel du département, en bord de Garonne, constitue à ce titre l’un des autres atouts de la Via Garona.

Via Garona s’inscrit plus globalement dans le cadre du plan d’actions 2017-2020 en faveur de l’environnement, adopté début 2017 par l’assemblée départementale. La préservation de la ressource en eau, de la biodiversité, le développement de l'agriculture durable et des mobilités douces sont autant de thématiques qui guideront l'action du Département, pour faire face dans les 3 ans à venir au réchauffement climatique et préserver le cadre de vie des habitants de la Haute-Garonne. Ce plan comprend 41 mesures et prévoit 150 millions d’euros d’investissement.

Media vidéo
Video URL
 
Text

L’objectif du Conseil départemental est remettre en service ce parcours qui est un prolongement de Via Garona. Le chemin  traverse 4 départements, ce qui entraîne une multiplicité d’acteurs, qu’il soit publics ou privés, dédiés au tourisme ou concernant des domaines liés au tourisme, ainsi que les habitants et visiteurs. Un tracé est actuellement à l'étude.

En chiffres :

  • 231 km de long
  • Passe par 4 GR® différents : le 65 de Conques à Frimi, le 62b de Firmi à Villefranche-de-Rouergue, le 36 de Villefranche aux Cabanes, une liaison des Cabanes à Cahuzac-sur-Vère et le 46 de Cahuzac à Toulouse.
  • 19 communes traversées sur 4 départements : Haute-Garonne, Aveyron, Tarn, Tarn et Garonne.
  • 10 étapes réparties sur 10 jours de marche selon le découpage proposé par la Fédération française de randonnée pédestre (FFRP) et l’Agence des Chemins de compostelle (ACIR).

 

Media document