La Haute-Garonne à vélo

Tourisme Haute-Garonne Vélo
Tourisme Haute-Garonne (Crédits : Eddy Mouatou)
Chapeau

Le développement des modes de déplacements doux au premier rang desquels le vélo, est une priorité pour le Conseil départemental. Les déplacements du quotidien en voiture représentent l’un des principaux émetteurs de gaz à  effet de serre. Conscient de cette réalité, le Département s’est engagé, en 2018, aux côtés des partenaires institutionnels (État, Région, Occitanie, Toulouse Métropole, Tisséo) à trouver des solutions pour encourager les déplacements alternatifs à la voiture individuelle.

Corps
Text

L’aménagement de pistes cyclables (Parcours Garonne, Véloroute du Piémont pyrénéen) contribue par exemple à faire de la Haute-Garonne un territoire pionnier en matière de mobilités douces. Son soutien se traduit par la subvention des investissements des collectivités en matière de sécurisation des infrastructures cyclables au quotidien mais aussi par le développement d’un véritable réseau d’itinéraires cyclables touristiques.

Text

Pilote sur les thématiques vélo et covoiturage, le Département a réalisé des études multimodales en partenariat avec l’État, la Région Occitanie - Pyrénées / Méditerranée, Toulouse métropole et Tisséo. Ces travaux ont permis d’identifier 5 axes structurants de Réseau express vélo sur les territoires du Muretain agglomération, du Sicoval et de la Communauté de communes de la Save-au-Touch. Parallèlement, une étude menée conjointement avec Toulouse métropole propose des itinéraires permettant de relier ces bassins de vie au centre de Toulouse.

Qu’est-ce qu’un REVe ?

Concrètement, un REVe est un réseau cyclable  à « haut niveau de service » qui allie sécurité et confort. Des services associés (parkings vélos sécurisés, éclairage adapté, etc.) permettront par ailleurs d'améliorer le quotidien des cyclistes. La réalisation des REVe dans ces secteurs connus pour leur forte congestion routière permettrait de doubler la part modale vélo par rapport aux projections établies dans le Projet mobilités 2020-2030, passant ainsi de 2,6% à 4,8%. À terme, le Conseil départemental porte l’ambition de développer des REVe sur l’ensemble du territoire.

    Text

    Le calendrier

    Media document
    Présentation de la concertation à Roques, le 27 août 2019
    Texte

    De septembre à novembre 2019, le Conseil départemental a mis en place une première phase de concertation avec les acteurs locaux et les partenaires institutionnels.

    Media document
    BILAN DE LA CONCERTATION CITOYENNE POUR LE PROJET DE RESEAU EXPRESS VELO MURET/ROQUES/PORTET-SUR GARONNE
    Media document
    Délibération sur le Bilan de la Concertation Réseau Express Vélo MURET/ ROQUES-SUR-GARONNE / PORTET- SUR-GARONNE
    Text

    Une deuxième phase de concertation sera par la suite menée avec les citoyens d’avril à novembre 2020, pour un lancement du premier plan REVe en 2021. L’ensemble de ces aménagements représente une longueur totale de 42 km pour un montant estimé à environ 53 M€.

    Les axes prévus

    Sur le secteur Sud-Est (territoire du SICOVAL), deux tracés potentiels ont été identifiés :

    • Escalquens / Labège / Toulouse suivant l’axe de la RD916
    • Castanet-Tolosan / Ramonville / Toulouse sur la rive Est du Canal du Midi

    Sur le secteur Sud-Ouest (territoire du Muretain Agglo), un axe majeur a été mis en avant :

    • Muret / Roques-sur-Garonne / Portet-sur-Garonne / Toulouse le long de la RD120 et la RD817

    Sur le secteur Ouest (territoire du Muretain Agglo et de la Communauté de communes Save-au-Touch), deux liaisons sont proposées qui se prolongent sur le territoire de la Métropole :

    • Saint-Lys / Fonsorbes / Plaisance-du-Touch pour rejoindre Tournefeuille le long de la RD632
    • Fonsorbes / La Salvetat Saint-Gilles / Colomiers en empruntant la RD82
    Text

    Près de 200 kilomètres. C’est la distance entre Toulouse et les environs de Vielha dans le Val d’Aran, où la Garonne prend source. D’ici 2021, il sera possible de rallier ce site, à vélo, via l’itinéraire Trans-Garona. Officiellement lancé depuis 2018, ce projet est un acte fort dans la coopération transfrontalière qui donne aux amateurs du tourisme vert, une nouvelle raison de venir en Haute-Garonne.

    Transgarona Haute-Garonne

     

    Un parcours cyclable reliant la France à l’Espagne

    Georges Méric, président du Conseil départemental et José Antonio Boya, l’élu en charge de l’aménagement au Conselh Generau d’Aran, ont officialisé début juillet 2018 le lancement du projet Trans-Garona, qui est né de la volonté commune de développer un parcours cyclable reliant la France et l’Espagne. Aujourd’hui une partie de l’itinéraire –de 107 kilomètres de long- existe déjà entre Marquefave et Fronsac. Reste à relier ce tronçon au nord jusqu’à Toulouse et au sud de part et d’autre de la frontière franco-espagnole.

    Le Conseil départemental de la Haute- Garonne et le Conselh Generau d’Aran œuvrent ensemble à la réalisation de ce tronçon sud de Trans-garona, d’une longueur de 21 km, entre Fronsac et le Val d’Aran. Cette partie, dont la réalisation débute cette année et s’achèvera début 2021, mettra un point final à la première phase de l’aménagement de Trans-Garona. Côté espagnol, un réseau de pistes VTT existe jusqu’au nord de Bossost.

    Dans un premier temps le Conselh Generau d’Aran réalisera les trois kilomètres du tronçon côté espagnol. En 2019, les dix-huit kilomètres sur le territoire haut-garonnais ont été réalisés par le Conseil départemental.

    Deuxième et dernière phase de réalisation de l’itinéraire, le prolongement nord, long de 42 kilomètre, entre Marquefave et Portet-sur-Garonne, sera intégralement réalisé par le Conseil départemental de la Haute-Garonne à partir de 2020-2021.

    Une fois ce circuit finalisé, la jonction avec le canal des deux mers, via Toulouse sera effective, créant ainsi un réseau cyclable reliant l’estuaire de la Gironde, la mer Méditerranée et les Pyrénées.

     

    Un cofinancement européen

    La portion de l’itinéraire prévue entre Fronsac et Vielha est cofinancée à hauteur de 65 % par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). Cette aide européenne s’inscrit dans le cadre du Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne-France-Andorre 2014-2020 (POCTEFA), dont l’objectif est de renforcer l’intégration économique et sociale de l’espace frontalier. Le dossier de financement,  déposé conjointement par le Conseil départemental de la Haute-Garonne et le Conselh Generau d’Aran en réponse à un appel à projets du POCTEFA, a été sélectionné en novembre 2017.

    Le coût global du tronçon Fronsac-Vielha est de 3,58 millions d’euros, financés par le FEDER à hauteur de 2,39 millions d’euros (dont 1,58 million d’euros accordés au Conseil départemental de la Haute-Garonne et 0,81 million d’euros au Conselh Generau d’Aran).

    Un parcours cyclable en devenir qui réserve de nouvelles possibilités d’itinérance en Haute-Garonne, la promesse d’une rencontre avec la diversité des territoires, de la richesse du patrimoine et une invitation à la découverte du fleuve Garonne et de ses abords.

    Text

    Le Canal des Deux Mers à vélo est un itinéraire cyclable qui relie la Méditerranée à l'Atlantique. Il est composé de 800 km de pistes  allant de l’Estuaire de La Gironde en passant par le Canal de Garonne et bien sur par le Canal du Midi. Cet itinéraire est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco

    V80 Carte Canal des deux mers

     

    Text

    Le saviez vous ? 

    Le Canal du Midi est également appelé Canal des Deux Mers ou encore Canal Royal du Languedoc. Avec son budget estimé entre 17 et 18 millions de livres de l’époque, le Canal est le deuxième chantier du royaume de France après celui du Château de Versailles. Le lac de Saint-Ferréol est le premier barrage construit en France et le plus grand d’Europe à la fin du XVIIème siècle.

    Text

    Après le lancement en juillet 2018 du projet transfrontalier Trans-garona, le Conseil départemental de la Haute-Garonne franchit une nouvelle étape dans le développement du tourisme vert : les élus départementaux ont approuvé le lancement d'une étude de positionnement touristique pour la réalisation de la Véloroute V81, dite du Piémont Pyrénéen.

     

    Un itinéraire long de 600 km

    Longeant le piémont pyrénéen, cet itinéraire long de 600 kilomètres traverse six départements, des Pyrénées Orientales aux Pyrénées Atlantiques en passant par l'Aude, l'Ariège, la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées. A ce jour, 42% de l'itinéraire est achevé et 36% est programmé à l'horizon 2022. Le tronçon haut-garonnais est long de 65 kilomètres, dont 47 kilomètres sont d'ores et déjà réalisés, soit 72%.

    En partenariat avec les cinq autres départements concernés, auxquels s'ajoutent la Région Occitanie et la Région Nouvelle Aquitaine, l'étude de positionnement touristique pour la réalisation du Véloroute V81 permettra notamment de préciser les attentes des futurs usagers, de proposer des offres d'itinérances et d'évaluer les retombées économiques potentielles.

    Alors que le cyclotourisme est en plein essor, les Pyrénées restaient jusqu'à présent dépourvus d'une offre d'itinéraire cyclable facile d'accès, complémentaire à la Route des Cols dont la vocation demeure cyclo-sportive. La réalisation d'un nouvel itinéraire longeant le Massif des Pyrénées, véritable joyau touristique, constitue donc une réelle opportunité pour le développement touristique et économique en Haute-Garonne.

    Text

    Le Conseil départemental a procédé en 2019 à des travaux pour la réalisation du Parcours cyclable du Salat entre Roquefort-sur-Garonne, Mazères-sur-Salat et la cité thermale de Salies du Salat. Le projet visait à raccorder la cité thermale de Salies du Salat, et ses installations touristiques, au parcours cyclable de la Garonne par une voie cyclable en site propre, desservant au passage les communes de Mazères-sur-Salat et Roquefort-sur-Garonne, en empruntant la plateforme de l’ancienne voie ferrée sur une longueur de 8 km.

    Depuis le mois de janvier 2020 et jusqu'à l'été, des travaux sont en cours afin de réaliser une nouvelle partie du parcours cyclable du Salat entre l’ancienne gare de His et la commune de Castagnède à la limite du département de l’Ariège. Le chantier vise à sécuriser l’accès à la RD 117, par la réalisation de la voie cyclable et de l’ensemble des aménagements adjacents. Ce parcours permettra la pratique du vélo sur une piste cyclable en site propre utilisant le tracé de l’ancienne voie ferrée entre Boussens et Saint-Girons.

    Video URL

     

     

     

    Découvrir la Haute-Garonne à vélo c'est possible avec plus de 200km d'itinéraires cyclables sur le territoire aménagés par le Conseil départemental.

    BILAN DE LA CONCERTATION CITOYENNE POUR LE PROJET DE RESEAU EXPRESS VELO MURET/ROQUES/PORTET-SUR GARONNE
    Délibération sur le Bilan de la Concertation Réseau Express Vélo MURET/ ROQUES-SUR-GARONNE / PORTET- SUR-GARONNE
    Présentation de la concertation à Roques, le 27 août 2019