À LA UNE

2 pieds 2 roues, pour que la roue tourne Publié le
Date de publication
22 mars 2021

2P2R
Les bénévoles de l'association sont pleinement mobilisés pour le développement du vélo et de la marche en ville. (Crédits : Alexandre Ollier)
Chapeau

L’association milite activement depuis de nombreuses années pour le développement des modes actifs de déplacement, pour lesquels la seule énergie consommée est celle de l’usager. 

Corps

Pour se déplacer efficacement en ville, a-t-on inventé mieux que les pieds ou la bicyclette ? A 2 pieds, 2 roues, cela fait longtemps qu’on ne se pose plus la question ! Forte d’un millier d’adhérents, cela fait quatre décennies que l’association milite pour le développement du vélo et de la marche en ville, portant notamment la voix des piétons et des cyclistes dans tous les projets liés à la mobilité. « En utilisant notre expertise d’usager, nous avons notamment formulé des propositions dans le cadre du Schéma directeur cyclable d’agglomération, élaboré par Tisséo et auquel sont associées des collectivités dont le Conseil départemental », indique Boris Kozlow, président de l'association.

Des bénévoles présents quotidiennement sur le terrain

A côté de ce travail collaboratif avec les pouvoirs publics, l’association organise des actions de sensibilisation et de prévention. « Nous avons par ailleurs développé une application, Velobs, pour améliorer le réseau cyclable grâce aux contributions des usagers, poursuit Boris Kozlow. Nous sommes également présents quotidiennement sur le terrain, via des référents de quartier qui nous remontent les différents problèmes rencontrés. » Une mobilisation sans faille rendue possible grâce l’implication d’une centaine de bénévoles, dont une trentaine particulièrement actifs. « Ce sont en général les gens qui viennent vers nous, qui choisissent de nous rejoindre après nous avoir rencontrés lors d’une de nos actions », souligne le président de l’association. Et toutes les nouvelles bonnes volontés sont les bienvenues, d’autant que l’association souhaite aujourd’hui mettre les bouchées doubles sur le développement de la marche à pied, « un sujet encore peu pris en compte et sur lesquels nous manquons de personnes impliquées », conclut Boris Kozlow. Avis aux amateurs !