À LA UNE

Un Atlas des paysages pour recenser et qualifier les cadres de vie haut-garonnais Publié le
Date de publication
24 juin 2021

Vue de drone Rieux Volvestre
Le paysage de Rieux-Volvestre vu du ciel. (Crédits : Florian Racaché)
Chapeau

Le Conseil départemental a mis en ligne le site internet paysages.haute-garonne.fr qui marque l’aboutissement du travail mené pour la réalisation de l’Atlas départemental des paysages de la Haute-Garonne depuis 2019.

Corps

Véritable outil d’aide à l'élaboration des plans et des programmes des territoires, l’Atlas départemental des paysages répond aux enjeux d’un développement durable et qualitatif du territoire haut-garonnais. Il accompagnera ainsi les communes et l’ensemble des acteurs de l’aménagement du territoire dans les domaines de l’urbanisme, de l’aménagement, de l’habitat, de la voirie, du tourisme ou encore de l’agriculture, dans la préservation des paysages.

Sur le site internet paysages.haute-garonne.fr, 24 unités paysagères sont déclinées en onglets reprenant leurs différentes caractéristiques, avec la possibilité de télécharger des documents en Pdf et des cartographies. Une médiathèque enrichie en photos, ainsi qu’un accès vers des liens autour de la question du paysage, seront également disponibles.

Valorisation et préservation des paysages

L’Atlas départemental des paysages de la Haute-Garonne a été élaboré conjointement par le Conseil départemental de la Haute-Garonne et la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Occitanie, avec l’appui du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de la Haute-Garonne.

Les Haut-Garonnaises et les Haut-Garonnais ont également été consultés en décembre 2019 pour l’élaboration de l’Atlas départemental avec l’organisation de 4 ateliers et d'une enquête publique en ligne, concernant la perception de l’évolution des paysages dans 20 ans. Le Conseil départemental souhaite que chacun puisse maintenant se saisir de cet Altas en ligne, pour se projeter dans les paysages qu’il connaît et participer à leur valorisation et à leur préservation.

Le Conseil départemental participe ainsi aux décisions prises aujourd’hui, pour savoir quels paysages nous léguerons demain aux générations futures et quels impacts auront les changements climatiques sur notre territoire.