RETOUR SUR

Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2018 Publié le
Date de publication
22 juin 2018

Concours Résistance 2018
La remises des prix du Concours de la Résistance 2018 a eu lieu le vendredi 22 juin à l'Hôtel du Département. (Crédits : Romain Saada)
Chapeau

Cette année, 2163 collégiens et lycéens ont participé au Concours départemental de la Résistance et de la Déportation sur le thème "S'engager pour libérer la France".

Corps
Text

" La remise des prix aux jeunes lauréats du concours départemental de la Résistance est un temps fort, lourd de sens pour le Conseil départemental. Plus qu'une cérémonie, elle vient récompenser les témoins de demain de la Seconde Guerre, capables de relayer la mémoire des résistants de moins en moins nombreux. Ces lauréats, par leur passion de l'histoire, leur engagement, sont désormais de véritables passeurs de mémoire. Ainsi, ils participent à la transmission des valeurs de résistance, de fraternité et de liberté, qui fondent notre République ",
souligne Georges Méric.

Text

Un jeune collégien lauréat du Concours de la Résistance et de la Déportation 2018

Texte

Stanislas Janeczek, 14 ans, est la fierté de toute une commune. Non seulement il a réalisé une scolarité exemplaire dans son collège Louisa-Paulin à Muret, mais cette année, avec une note de 20 sur 20 au Concours de la Résistance et de la Déportation, son devoir sur le thème « s’engager pour la France » a décroché un prix départemental et une distinction académique. Reçu parmi les quinze meilleurs lauréats de Haute-Garonne sur 2163 collégiens et lycéens participant, Stanislas a donc eu la chance d’être du voyage de mémoire, organisé cet été par le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation. Avec un autre élève de Saint-Orens, au palmarès identique, Carl-Henri Gegout, le voilà désormais en lice pour le concours national. Au départ de cette belle aventure : un livre, que lui a offert sa professeure de Français de 6ème, « suscitant mon intérêt pour cette période particulière de notre Histoire », explique le jeune homme. Conscient de faire partie  désormais des « passeurs de mémoire », Stanislas ressort profondément marqué par cette expérience : « la question de l’engagement n’est pas qu’une notion d’Histoire, conclut-il avec une grande maturité. Elle se pose plus que jamais aujourd’hui en France et dans le monde ». 

Stanislas Janeczek
Stanislas Janeczek, lauréat du Concours de la Résistance 2018. (Crédits : Romain Saada)
Media vidéo
Video URL