À LA UNE

Une nouvelle fresque aux Archives départementales

Date de publication
Publié le 23 août 2022
Temps de lecture : 3 min
Miniature
Une fresque sur un bâtiment des Archives départementales
© Adrien Nowak
Légende

Une fresque sur un bâtiment des Archives départementales

Chapeau

Dans le cadre de la semaine des Cultures Urbaines, en janvier 2022, le Conseil départemental a lancé un appel à candidature pour la réalisation de deux fresques. Sabine Martin-Ragoucy a été choisie pour réaliser une fresque murale sur un bâtiment annexe des Archives départementales, près du pont des Demoiselles. Réalisée du 16 au 20 août, cette fresque sera suivie d'ateliers de médiation, avec des jeunes et pendant les Journées européennes du Patrimoine. 

Corps v2

Du haut de son échafaudage, secondée de son fils-assistant Noah, Sabine Martin-Ragoucy applique les premiers coups de peinture orange sur un apprêt bleu. Un quadrillage fin à la craie leur permet de reproduire les formes géométriques qu’elle a imaginée. « Je travaille parfois au pochoir, mais là, la peinture d’apprêt partait avec le scotch, donc il a fallu s’adapter ». Comme le cahier des charges le stipulait, Sabine Martin-Ragoucy s’est inspirée de la fonction-même des Archives départementales : « C’est un projet graphique, chacun est libre d’interpréter ce qu’il voit, mais j’ai cherché à rappeler les missions des Archives départementales, qui est de collecter des données historiques, de les trier, de les stocker et de les transmettre au public. »

Un parcours d’autodidacte

Comme beaucoup d’artistes de street art, Sabine Martin-Ragoucy est une autodidacte. « J’ai arrêté mes études avant le bac. J’ai pris un petit boulot de vacances au musée du Louvre et j’y suis finalement restée 11 ans. Puis j’ai tenu l’accueil d’une galerie d’art et j’ai entendu parler d’une formation de peintre décorateur ». C’est d’abord en région parisienne que Sabine Martin-Ragoucy fait ses armes dans son nouveau métier. « J’ai travaillé pour des films publicitaires, dans l’événementiel et pour des décors chez des particuliers. Pour finir, j’ai eu la chance de participer à deux murales, à Paris, et j’y ai pris goût ». Installée en Haute-Garonne depuis maintenant 4 ans, Sabine Martin-Ragoucy est heureuse de rendre hommage à sa ville d’adoption : « Je raffole des couleurs. Ici, j’ai choisi un bleu années 50 qui me rappelle l’eau qui traverse Toulouse, la Garonne, le Canal du midi, et le orange, couleur de la brique ».

Des ateliers de médiation avec les jeunes et pour les Journées du Patrimoine

Le dispositif d’aide à la résidence de création avec des actions culturelles et de la diffusion mis en place par le Département, outre la valorisation de la création artistique en Haute-Garonne, prévoit un temps de transmission et de restitution. Sabine Martin-Ragoucy accompagnera ainsi 10 jeunes de 10 à 15 ans de l’Accueil Jeunes de la MJC du Pont des Demoiselles. Après une séance de formation à ses techniques picturales, ils pourront à leur tour réaliser une deuxième fresque, sur le même bâtiment des Archives. Les 3 ateliers auront lieu les mercredi 7, samedi 10 et mercredi 14 septembre de 14h à 18h. Les deux fresques seront inaugurées le vendredi 23 septembre à 18h30.

Pour les Journées européennes du Patrimoine, la peintre animera également des ateliers découvertes, ouvert à tous, le samedi 17 et le dimanche 18, à 13h, 14h30 et 16h. Le public (adultes et enfants à partir de 10 ans) pourra s’inscrire sur place le jour même à l’accueil des Archives.