À LA UNE

Les Restos bébés, précieux coup de pouce pour les jeunes parents Publié le
Date de publication
24 mars 2021

Les Restos bébés
En 2020, l'association a pu venir en aide à 510 familles. (Crédits : Alexandre Ollier)
Chapeau

Au service des nourrissons dont les parents n'ont pas les ressources nécessaires pour leur offrir tout ce dont ils ont besoin, l'association toulousaine recherche en permanence de nouveaux dons, grâce à une équipe de bénévoles actives.

Corps

Déclinaison des Restos du Coeur, l’association fondée en 1985 par Coluche, les Restos bébés s’adressent aux jeunes parents précaires. Lors de la création de la structure toulousaine, en 1996, l’objectif premier était de leur fournir du lait maternisé. Rapidement, elle a élargi ses dons au matériel de puériculture, de vêtements, de produits d’hygiène. « Les familles sont orientées vers nous par les assistantes sociales, les maternités, ou encore les associations, détaille Marie Pendanx, la présidente. Cela peut aussi bien être des familles qui vivent à leur domicile que des personnes hébergées, en foyer, en hôtel, ou vivant dans un squat. En 2020, nous en avons aidé 510. » Malgré l’étroitesse de leurs locaux, situés dans le quartier Saint Cyprien, l’association tient à rester en centre-ville, pour être le plus accessible possible, notamment en transports en commun.

Une équipe motivée et fortement mobilisée

Pour recevoir et accompagner ce public fragile, l'association peut compter sur une équipe de 21 bénévoles. Il s'agit essentiellement de jeunes retraitées, issues pour beaucoup du social, du médical, de l’enseignement. Elles tiennent les permanences, entrent en contact avec les familles, les inscrivent. Elles gèrent également les stocks, réceptionnent les dons et, surtout, en trouvent de nouveaux. « C’est certainement le plus difficile, il faut entretenir les contacts et les réseaux de l’association. Heureusement, c’est une mission agréable, on rencontre des écoles, des entreprises, avec lesquelles ça se passe toujours très bien. Ça nous apporte beaucoup », reconnaît la présidente. Depuis le début de l’année, cinq nouvelles personnes ont poussé la porte des Restos bébés pour donner de leur temps. « C’est bon signe ! », s'enthousiasme Marie Pendanx.