PORTRAIT

Au lycée, Maxence assure le Suivix Publié le
Date de publication
25 mars 2021

Maxence Espagnet
Le projet numérique Suivix, inventé par ce jeune homme de Quint-Fonsegrives, est utilisé dans plus de 100 pays et par plus de 2 700 utilisateurs. (Crédits : Alexandre Ollier)
Chapeau

À 15 ans, Maxence Espagnet, lauréat du dispositif Initi’active Jeunesses, a profité du premier confinement pour concevoir le projet numérique Suivix qui permet à tous les professeurs du monde de procéder à l’appel en ligne de leur classe, en français ou en anglais.

Corps

Qui a dit qu’à 15 ans on ne pouvait pas soulever des montagnes ou, du moins, faire montre d’un sacré savoir-faire ? Pour preuve, le projet numérique Suivix inventé par Maxence Espagnet, jeune homme de Quint-Fonsegrives, qui est aujourd’hui utilisé dans plus de 100 pays et par plus de 2 700 utilisateurs. « Pendant le confinement, mon père qui est professeur de mécanique dans mon lycée, Pierre-Paul Riquet à Saint-Orens, a demandé à ses élèves quel outil ou site ils souhaitaient utiliser pour suivre les cours à distance. Ils ont choisi Discord, mais ce logiciel ne permet pas de faire l’appel. Alors mon père m’a demandé de concevoir un bot, un robot à qui on peut tout demander et qui répond. J’ai essayé de faire en sorte que tout soit intuitif et j’essaie de le peaufiner pour faciliter l’utilisation au plus grand nombre pour faire l’appel d’une classe et j’ai rajouté la possibilité de faire des sondages. » 

Passionné par l’informatique

Comme un nouveau moyen d’occuper un temps devenu extensible avec les confinements successifs et souvent consacré à la passion de ce jeune homme pour le numérique : « J’adore rapprocher des choses que l’on ne rapprocherait pas forcément de l’informatique comme l’art ou le dessin. J’aime beaucoup faire du montage graphique, vidéo, de la programmation, faire des interfaces web, du design. » Autant dire que l’avenir est tout tracé… et pour soutenir la réalisation de Maxence, le dispositif Initi’active Jeunesses mis en place par le Département va favoriser la mise en relation avec les équipes de l’Espace numérique de travail (ENT) qui donne accès à une foule de ressources et informations rattachée à l’ensemble des collèges du département.