PORTRAIT

Un spectacle équestre pour les personnes en situation de handicap Publié le
Date de publication
9 novembre 2020

Le projet de Maëli Monestier bénéficie du soutien du Département.
Le projet de Maëli Monestier bénéficie du soutien du Département. (Crédits : Alexandre Ollier)
Chapeau

Maëli Monestier est lauréate du dispositif Initi’active Jeunesses pour un spectacle équestre pour les personnes en situation de handicap.

Corps

Passionnée par le monde du cheval, Maëli Monestier découvre l’existence de « l’équithérapie » il y a huit ans en lisant une revue spécialisée. « J’ai tout de suite pensé que c’était fait pour moi ! », se souvient la jeune femme de 21 ans. Diplômée d’une formation dans l’accompagnement éducatif et social, elle est ensuite devenue volontaire en service civique au sein de l’association Equi.Libre Midi-Pyrénées, un centre équestre situé à Vacquiers, dans le canton de Villemur-sur-Tarn, spécialisé dans l’accueil des personnes en situation de handicap. Une double « casquette » qui lui a donné envie de se lancer dans un projet un peu fou : mettre en scène des spectacles équestres et les proposer dans les jardins de structures d’accueil de personnes fragiles qui ne peuvent pas se déplacer. « Féérie équestre » était né !

Lauréate du dispositif Initi’active Jeunesses

Assistée par une amie danseuse et chorégraphe, Maëli travaille quasi quotidiennement avec sa jument, Candice, qu’elle a toujours dressée en faisant attention à « construire une vraie relation de confiance ». « Au début, je me suis lancée en regardant des vidéos sur Internet, et petit à petit, on a créé nos propres tours », raconte-t-elle. Retenue dans le cadre du dispositif Initi’active Jeunesses lancé cette année par le Département, qui encourage des projets portés par des 11-29 ans via un soutien financier, matériel ou humain, l’idée de Maëli peut désormais réellement prendre forme. Une première « représentation-test » s’est tenue fin septembre à Vacquiers, en attendant de pouvoir s’exporter dans les Ehpad et autres foyers médicalisés, au plus près des personnes en situation de handicap ou de personnes âgées.