Les deuxièmes rencontres du Dialogue citoyen

4 ateliers simultanés de 9:00 à 13:30 le samedi 25 février

Le Conseil départemental, engagé dans une démarche de démocratie participative, place la concertation de proximité au cœur de son action et donne rendez-vous aux 2èmes Rencontres du Dialogue citoyen le samedi 25 février 2017 de 9:00 à 13:30 à Toulouse.

Ouverte à un large public d'habitants, de citoyens, de représentants associatifs, d'universitaires, d'élus locaux, de techniciens, cette matinée conviviale est destinée à poursuivre la démarche de Dialogue citoyen engagée il y a un an.

Programme de la matinée

9:00 : Accueil des participant-e-s (un an de dialogue citoyen en images - cartographie des participants)

9:30 : séance plénière

Discours introductif de Georges Méric, Président du Conseil départemental
Intervention de Paulette Salles, Conseillère départementale déléguée au dialogue citoyen

10:00 : 4 ateliers en simultanés - échanges et débats thématiques (voir ci-dessous)

11:00 : conférence inversée avec les universitaires/experts

11:15 : échanges autour d’un café

11:30 : séance plénière (table ronde avec les experts)

12:00 : échanges avec les participant-e-s

12:30 : bilan de la matinée et perspectives pour l'année qui vient avec Paulette Salles, Conseillère départementale déléguée au dialogue citoyen

12:45 : buffet

 

Les ateliers

PROJETS CONCERTÉS DANS LES TERRITOIRES RURAUX OU PERIURBAINS

La démocratie participative est aujourd’hui de plus en plus convoquée aussi bien dans la théorie que dans les faits. Cela provient d’un double mouvement. D’une part, les textes imposent toujours plus de concertation citoyenne (urbanisme, environnement…) et de l’autre, les habitants-citoyens s’autosaisissent plus  facilement. Les territoires ruraux et périurbains n’échappent pas à ce constat avec certainement des pratiques, des contextes et des enjeux particuliers. Cet atelier est donc l’occasion d’échange de savoirs et d’expériences qui permettront de dégager des manières de faire, les apports et les utilités de la participation des citoyens dans les politiques publiques de ces territoires

Point de vue de Laurence Barthe, Géographe, Maître de conférences en géographie & aménagement à l’Université Toulouse Jean-Jaurès et membre de l’équipe de recherche LISST- Dynamiques rurales (CNRS). Elle a contribué au programme de prospective « Territoires 2040 » de la Datar (intégrée depuis 2014 au sein du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires)

 

LES ENFANTS ET LES JEUNES, ACTEURS DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

De nombreuses collectivités du département ont mis en place des instances dédiées et/ou composées d’enfants ou d’adolescents. Il s’agit par exemple de conseil de jeunes, d’enfant, du Conseil départemental des collégiens. Ces initiatives répondent en partie à un constat démographique puisque les mineurs représentent environ 21 % de la population haut-garonnaise et les 11-30 ans environ 27 %. Ces catégories de publics sont l’objet de nombreuses politiques publiques spécifiques et sont également concernées par des politiques plus générales Pour autant, les enfants et les jeunes ne prennent que rarement part aux différents processus de participation citoyenne. A travers des partages de savoirs et d’expériences, cet atelier est l’occasion de s’interroger sur les raisons et les conditions d’un dialogue nécessaire avec les jeunesses, que ce soit dans des instances dédiées ou au-delà.

Point de vue de Véronique Bordes Maître de conférences en Sciences de l’éducation. Responsable du Master 2 Politiques enfance jeunesse à l’Université Toulouse Jean-Jaurès. Elle intervient et mène des recherches sur la méthodologie de l’observation ethnographique, l’éducation non formelle, la jeunesse et les politiques jeunesses, l’animation, l’Education populaire, les diversités culturelles, la formation des professionnels de l’éducation non formelle…

 

LES OUTILS NUMERIQUES AU SERVICE DE LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE  

Dans quelle mesure les outils numériques sont-ils une chance pour la démocratie et pour la participation citoyenne ? En effet, de plus en plus d’institutions publiques et de collectivités territoriales comme le Conseil départemental de la Haute-Garonne font appel aux solutions disponibles sur Internet, non seulement informer et communiquer, mais pour associer les citoyen-ne-s aux projets de service public. Qu’il s’agisse des médias sociaux (Facebook notamment), des forums, des questionnaires en ligne ou des plateformes permettant de soutenir des projets par le vote et le débat, de plus en plus de solutions existent et se développent. Sous réserve que leur utilisation repose sur une réelle politique de concertation, l’essor des technologies que l’on appelle « civic tech » représente un phénomène incontournable dont les limites sont loin d’être atteintes.

Point de vue de Franck Bousquet, enseignant-chercheur à l’Université Paul Sabatier, au sein du Laboratoire d'Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (Lerass). Son travail interroge les enjeux politiques soulevés par les nouvelles pratiques et les nouveaux usages de la culture, de l’information et de la communication. Son objectif est d’articuler une socio-histoire politique des médias avec l’étude des changements de pratiques induits par les réseaux électroniques. Dans ce cadre, il étudie à la fois les pratiques militantes (des organisations politiques et des individus) et les pratiques éditoriales, notamment à travers le cas de la presse locale.

 

REGARDS CROISÉS SUR UN AN DE DIALOGUE CITOYEN AVEC LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA HAUTE-GARONNE

Un point d’avancement d’une année de dialogue citoyen, les participants, habitants, acteurs associatif, directions, conseillers départementaux échangent ensemble pour mesurer le chemin parcouru. Sur la base des expériences récentes, cet atelier invite à se demander comment chacun s’est positionné et a pu s’exprimer, et quels points d’amélioration permettront d’avoir un dialogue encore plus enrichissant pour chacune des parties prenantes ? Ainsi, les participants pourront s’interroger ensemble sur l’organisation et la mobilisation (horaires, lieux, durée, publics conviés, communication externe…), les formats et formes des prises de paroles et la restitution pour dégager des pistes d’amélioration des espaces de Dialogue citoyen.

Point de vue de Pierre-Yves Guihéneuf, membre de l’équipe de coordination de  l’Institut de la concertation et de la participation citoyenne, est consultant au sein de la  SCOP DialTer dans le domaine de la concertation, de la médiation et de la  participation citoyenne. Il intervient auprès de collectivités territoriales, d’entreprises  publiques ou privées, d’organismes professionnels et d’associations. Il est également formateur en concertation et en médiation dans le domaine de l'environnement et de la gestion du territoire. Il est l’auteur de “Garantir la concertation” (Editions C.L. Mayer, 2017).

Participez aux 2èmes rencontres du Dialogue citoyen le samedi 25 février de 9:00 à 13:30 au siège du Département. Inscription obligatoire.

Inscriptions terminées

Visualiser sur le plan

Page publiée le 31 janvier 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne