Vous êtes ici

L'espèce humaine

Compagnie Monsieur Madame, Théâtre et café citoyen

Ce spectacle est construit à partir d'extraits mis en scène de L’espèce humaine de Robert Antelme, résistant, engagé au sein du Parti Communiste, arrêté en 1944 et déporté à Dachau. Ce spectacle est suivi d'un café citoyen. 

« Il n’y a pas des espèces humaines mais une espèce humaine » écrit Robert Antelme dans cette œuvre, testament unique de la pensée brillante de son auteur.

Ce spectacle est construit à partir d'extraits mis en scène de L’espèce humaine de Robert Antelme. Résistant, engagé au sein du Parti Communiste, arrêté en 1944, il est déporté à Dachau puis Buchenwald jusqu‘à la Libération. L’auteur livre une parole inédite et permet d’entrer dans la vie quotidienne d’un camp de concentration.
Dans sa mise en scène, Maylis Isabelle Bouffartigue s’adresse à nous autres contemporains d’un monde amnésique de son passé et aveugles de ses maux. Accompagnée sur scène par Diogène Ntarindwa, le spectacle nous interroge sur notre propre existence, jusqu’aux parties les plus sombres de notre individualité.

Le spectacle est suivi d'un café citoyen qui donnera l'occasion de s'interroger sur le sens de la résistance aujourd'hui. C'est un lieu de convivialité où l'on échange autour de problématiques de société, un lieu de partage où les mots sont sans contraintes. 

Extrait de L’espèce humaine de Robert Antelme (édition Galimard)

Dramaturgie mise en scène interprétation Maylis-Isabelle Bouffartigue

Co-dramaturgie Olivier Le Cour Grandmaison (politologue et philosophe)

Avec Diogène Ntarindwa

Technicien Lumière Yarol Stuber Ponsot

Site de la compagnie Monsieul Madame

(Photo, Samuel Cuadrado)


Informations pratiques

Les spectacles sont gratuits dans la limite des places disponibles. 
Les billets sont à retirer à l'entrée 30 minutes avant le début du spectacle 

Début du spectacle à 14:30

durée : 1:20 suivi d'un café citoyen 

Espace Roguet

9 Rue de Gascogne
31300 Toulouse

Tél. 05 62 86 01 67

 

Visualiser sur le plan

Page publiée le 18 janvier 2017