DOSSIER

Fête de la musique Publié le
Date de publication
17 juin 2020

Fabian Ordoñez en live depuis le Pavillon République - 21 juin 2020 à 19h30
Fabian Ordoñez en live depuis le Pavillon République - 21 juin 2020 à 19h30 (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Le Département participe chaque 21 juin à la Fête de la musique.  Cette année, aux vues des conditions sanitaires exceptionnelles, le Conseil départemental a proposé la diffusion sur les réseaux d'un concert live de l'artiste Fabian Ordoñez, de 19h30 à 20h30.

Corps

Fête de la Musique 2020 : Revivez le live du concert de Fabian Ordoñez

Ce 21 juin, le Conseil départemental propose une version numérique de la Fête de la Musique, avec un concert qui a été retransmis en direct depuis le Pavillon République, de 19h30 à 20h30. Retrouvez la rediffusion du live ci-dessous.

Fabian Ordoñez, émigré Argentin du début des années 80, musicien et père des rappeurs toulousains Bigflo et Oli, présente les morceaux de El Padre sorti en octobre 2019, composé de chansons aux origines latinos (salsa, cumbia ou tcha-tcha-tcha) aux rythmes chauds et endiablés de son pays natal et de reprises de standards de la scène française signées Jacques Brel, Claude Nougaro…

Fabian Ordoñez (chant) / Alejandro Riquelme (guitare) / Carlos Betancourt (contrebasse) / Miguel Fernandez Ortega (percussions) / Alix Guerry (clarinette)

La fête de la musique a continué au CHU de Toulouse

Avec un concert co-organisé par le CHU et le Conseil départemental et diffusé sur la page facebook du CHU le 24 juin par Rébécca Feron, harpe, et Frédérika , clavier et voix. Ces 2 musiciennes électiques, chanteuse, harpiste, chef d'orchestre, compositrices, ont joué de leurs cordes pour fusionner jazz et sons d'ailleurs dans des envolées électroniques.

Éditions précédentes

Lors de l’édition 2019, la Fête de la musique est venue clôturer la Semaine des cultures urbaines organisée par le Conseil départemental. Pour fêter ses vingt ans d’existence, le groupe réunionnais Lindigo était exceptionnellement à Toulouse, sur la scène du Pavillon République, pour transmettre son funk maloya, qui mêle musique, chant et danse. La première partie était quant à elle assurée par deux artistes toulousains : le rappeur Liksa et le beatboxer Kenozen.

Contacts et documents pratiques