PORTRAIT

Lucie Surget veut démocratiser le livre audio Publié le
Date de publication
9 avril 2021

Lucie Surget
Lucie Surget bénéficie du soutien du Département à travers le dispositif Initi'active jeunesse. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Lucie Surget, passionnée par l'audiovisuel, a créé sa chaîne YouTube Un livre dans l'oreille en mars 2020, une chaîne dédiée aux livres audios et podcasts. Le Département la soutient dans son projet à travers le dispositif Initi'active jeunesse.

Corps

Avez-vous déjà « écouté » un livre ? Lucie Surget a découvert le concept alors qu’elle travaillait dans une médiathèque. « Des livres audio étaient mis à la disposition des personnes malvoyantes », se souvient l’ancienne étudiante en lettres. Dévoreuse de bouquins depuis toute petite, elle trouve dans les livres audio « une nouvelle façon de consommer la lecture ». « Je peux écouter un livre n’importe quand, en faisant de la broderie, le ménage ou pendant mes trajets en voiture », explique Lucie. En s’abonnant à la plateforme Audible, elle découvre un univers méconnu. « Je me suis aperçue que la qualité des interprétations était très variable d’un livre à l’autre, qu’il ne fallait pas toujours la même concentration non plus, mais quand j’ai recherché des conseils sur le sujet, je n’ai rien trouvé ».

Des chroniques variées

Il n’en fallait pas moins pour que la jeune femme, aujourd’hui âgée de 27 ans, se lance l’été dernier dans la création de sa propre chaîne YouTube sur le sujet : « un livre dans l’oreille ». « Comme je fais aussi du montage vidéo, l’idée m’est venue naturellement, et je m’amuse beaucoup ! » Installée au pied de son canapé, depuis son appartement toulousain, Lucie se filme avec humour et propose des chroniques de livres audio variés, « au gré des envies », tel que le grand classique de Jane Austen Orgueil et préjugés, ou le thriller de James Ellroy Le dahlia noir. Comme une invitation dans son univers « de niche » comme elle dit, pour lequel elle espère trouver audience, notamment grâce au coup de pouce du Département dans le cadre du dispositif Initi’active jeunesses.