Vous êtes ici

Les haltes-répit

Pour mieux aider ceux qui aident.

Les haltes-répit sont des lieux d’accueil ponctuel, non médicalisés, pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Elles participent, dans un environnement convivial qui ressemble à leur cadre quotidien, à des activités ludiques, culturelles ou créatives.

S’occuper de son père, de sa mère, de sa ou son conjoint.e vieillisant.e, beaucoup le font : ce sont les « aidants familiaux ». Parfois isolé.e.s, souvent épuisé.e.s, ils ou elles disposent de peu de temps pour se ressourcer.

De leur côté, les personnes âgées en perte d’autonomie ont parfois besoin d’un soutien pour pouvoir rester à domicile ou conserver une vie sociale. Pour répondre à ces situations, le Conseil départemental a engagé une action volontariste pour favoriser la création de solutions novatrices, privilégiant le bien-être des personnes : les haltes-répit.

Par une démarche d’appel à projets, le Département, chef de file en matière d'accompagnement des personnes âgées, encourage la création de structures qu’il autorise selon des critères de qualité d’accueil et de fonctionnement, et qu’il finance en partie de manière à proposer des tarifs accessibles. Ce nouveau dispositif départemental a été créé au moment de la reconnaissance du droit au répit par la loi d'adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015.

Les haltes-répit permettent à des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentés, de participer à une demi-journée ou une journée d'activités socioculturelles et ludiques, en dehors du domicile. L'aidant peut ainsi bénéficier d'un moment de répit. Ces structures sont expérimentales et non-médicalisées. Elles permettent la prise en charge de 12 personnes maximum par structure, pour un tarif modéré, par des professionnels qualifiés et des bénévoles.

Vous pouvez retrouver la liste des haltes-répit :

 

En vidéo

Clip vidéo de Simon Mirouze - avril 2017.

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne soutient plus de 30000 personnes âgées au quotidien, dont 28000 séniors bénéficiant de l'Allocation personnalisée d'autonomie. Découvrez son action à travers le témoignage d'Henriette et de sa fille Hélène.

Page publiée le 23 décembre 2016 - vérifiée le 19 février 2019

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne