Rapports d'activités

Concertation pour l'Atlas des Paysages, le 1er octobre à Portet-sur-Garonne.
Pour le Conseil départemental, la participation citoyenne est un complément nécessaire au système représentatif. (Crédits : Aurélien Ferreira / CD31)
Chapeau

Le rapport d’activités du Conseil départemental retrace l’action de l’institution durant l’année écoulée. Il présente l’ensemble des interventions réalisées sur une année pour assurer un service public de qualité au plus près des territoires.

Corps

Le rapport d'activités 2020

Après une présentation du Conseil départemental, le rapport d'activités 2020 est organisé autour de 5 axes.

En ses valeurs, ses principes et ses vertus, la République est notre bien commun, notre rempart, notre espérance. Elle guide l’action départementale avec, depuis 2016, l’adoption de mesures fortes en faveur de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations, du prisme jeunesses, et plus largement, de la défense des valeurs républicaines et du principe de laïcité. Cet axe phare de l’action départementale se décline ensuite en matière de solidarités, d’éducation, de culture, d’aménagement du territoire pour faire de ces valeurs un socle de réflexion et d’action au quotidien. Le Conseil départemental fait le pari du dialogue citoyen, complément nécessaire au système représentatif, afin de replacer l’humain au coeur des projets et, en redonnant la parole aux citoyennes et citoyens de la Haute-Garonne, réinventer ainsi la pratique démocratique.

En 2020, alors que la crise sanitaire devient planétaire et nous invite à repenser tout notre modèle de développement, le Conseil départemental poursuit son action en faveur du développement durable à travers l’Acte II de son Plan d’actions en faveur de la transition écologique. Il s’agit, par cette politique ambitieuse, de poursuivre l’action de la collectivité débutée en 2017 avec deux axes principaux : s’affirmer comme une collectivité écoresponsable et participer à la transformation écologique, sociale et solidaire de la société.

Le Département a la volonté d’agir pour toujours plus de justice sociale en Haute-Garonne. Cette volonté s’est confirmée tout au long de l’année 2020 marquée par le séisme de la crise sanitaire de la COVID-19 et de ses conséquences sociales et économiques. Celles-ci ont touché de plein fouet les populations qui, hier déjà, étaient les plus précarisées, mais aussi de nouveaux publics qui requièrent désormais la présence du Conseil départemental à leurs côtés (jeunes étudiant·e·s, artisan·e·s-commerçant·e·s, intérimaires etc.).

Face à cette crise inédite, le Département a engagé une série de mesures concrètes, véritable « bouclier social » pour soutenir l’ensemble de la population haut-garonnaise, tout en garantissant le maintien de l’ensemble des prestations mises en oeuvre dans le cadre de ses politiques de solidarité.

La conquête du penser par soi-même passe par la nécessaire émancipation de chacune et de chacun. Fort de cette conviction, le Département a déployé tout au long de l’année 2020 des mesures de soutien en direction des secteurs culturels, sportifs et associatifs afin de sauvegarder ce tissu essentiel, malmené par les effets de la crise sanitaire.

Pour répondre aux multiples défis auxquels elle est confrontée, la collectivité s’est engagée dans une démarche de transformation de son organisation et de modernisation de son fonctionnement.

Ainsi, l’administration départementale poursuit la mise en oeuvre de son projet d’administration, Cap’31, qui s’organise autour de 4 axes : une administration au service des usagères, usagers et des partenaires, une administration modernisée dans ses pratiques et ses moyens, une administration au service du collectif, une administration plus proche des Haut-Garonnaises et Haut-Garonnais.

Retrouvez les rapports d'activités depuis 2013