SERVICE

Viabilité hivernale en Haute-Garonne

Viabilité hivernale
Des agents du Département assurent la bonne circulation sur les routes haut-garonnaises grâce au dispositif de viabilité hivernale. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Pendant l’hiver, le Conseil départemental met en place un dispositif de viabilité hivernale : plus de 160 agents du service routier sont mobilisés pour intervenir dans les meilleurs délais possibles sur les 6 138 kilomètres du réseau routier. L’objectif ? Que les Haut-Garonnais circulent sereinement malgré la neige et le verglas. En zone de montagne, ce dispositif est opérationnel sur une période plus longue, du mois de novembre à fin mars.

Corps

Pour les questions de viabilité (arbres tombés sur la chaussée, etc. ), il convient d’écrire à l’adresse suivante : routes.direction@cd31.fr

Assurer une circulation en sécurité

Pour sécuriser le réseau routier, lorsque neige et verglas sont de retour, les services de la voirie départementale mettent en place un dispositif spécifique et bien rôdé sur l'ensemble du département. À noter que depuis 2017, la viabilité hivernale des routes départementales situées sur le territoire des 37 communes de Toulouse Métropole (470km) est assurée par les services de Toulouse Métropole avec l’appui du Conseil départemental de la Haute-Garonne.

Des moyens conséquents mis en place

À partir des bulletins de prévisions météorologiques et des stations de mesure du Conseil départemental, une évaluation du risque routier est établie chaque jour, de façon à programmer les interventions. En cas d’incertitude, ces dispositions peuvent être complétées par des patrouilles pour vérifier l’état des chaussées et son évolution prévisible.

Les moyens d’action sont répartis sur le territoire en fonction de la fréquence des phénomènes constatés et des situations géographiques (zone de plaine, coteaux, piémont et montagne). Un phasage des interventions est ensuite organisé selon l’importance des axes.

Les moyens habituellement attribués pour le traitement hivernal des routes sont fondés sur la base d’un hiver courant (fréquence et nature des intempéries les plus habituellement observées).

  • 160 agents en astreinte hebdomadaire
  • 60 engins de traitement (déneigement et salage) répartis sur tous les cantons
  • Une vingtaine d’engins spécialisés pour la montagne

Lorsque les intempéries s’intensifient, 500 agents et plus de 90 engins peuvent être mobilisés pour dégager le réseau routier. Si les chutes de neige sont importantes, les actions peuvent se prolonger de façon continue entre 5 heures et 22 heures, les interventions de nuit étant très exceptionnelles.

Malgré toutes les précautions prises, l’organisation mise en place, les moyens affectés, le réseau routier peut présenter ponctuellement des risques et l’usager doit en permanence adopter une conduite prudente et disposer d’équipements adaptés en zone de montagne.

Contacts et documents pratiques