ACCOMPAGNER, parents et jeunes contre l’homophobie et la transphobie Publié le
Date de publication
2 mars 2021

ACCOMPAGNER, parents et jeunes contre l’homophobie et la transphobie
L'association Contact vous propose une exposition virtuelle de vidéos sur la lutte contre l'homophobie et la transphobie.
Chapeau

Dans le cadre des Rencontres pour l'égalité 2021 et de la soirée "Tous unis contre l'homophobie", le Conseil départemental de la Haute-Garonne présente la websérie "ACCOMPAGNER, parents et jeunes contre l’homophobie et la transphobie" réalisée par l'association Contact.

Corps

"ACCOMPAGNER" est un recueil de témoignages de personnes lesbiennes, gays, bis et trans, et de leurs parents, familles et ami-e-s LGBT, des villes et des campagnes en Occitanie et Pyrénées.  A partir de ces témoignages, plusieurs thématiques sont développées.

À l'adolescence

 

L'orientation sexuelle et affective à l'adolescence, au temps du collège et du lycée.

Elisa, Vincent, Damien, Julien, Frédérik, Anthony, Shirley, Pierre et Yohan racontent leurs parcours, de la prise de conscience à l'affirmation : Poids de la norme, questionnements, homophobie intériorisée, confrontation à la violence... Quand leur fils leur a révélé son homosexualité, Nathalie et Philippe, enseignants dans le Gers, ont également appris qu'il avait été victime de harcèlement en milieu scolaire pendant très longtemps... Des témoignages touchants sur la façon dont l'orientation sexuelle et affective est perçue et vécue par les ados et les jeunes ! "...c'était tout le temps répétitif : ah ouais, mais toi t'es gay, t'es un pédé" Vincent (Lot)

Le coming out

Libérez la parole pour mieux se comprendre.

Laurence, explique comment elle a appris l'homosexualité de Vincent lors d'un entretien à l'initiative de l'infirmière scolaire.

En milieu rural, en Aveyron, Gaëtan, ses frères et une amie, racontent dans quelles circonstances il leur a annoncé son homosexualité.

Damien, Julien, Frédérik, Anthony, Shirley, Pierre et Yohan nous parlent de leurs "coming-out" et des réactions de leurs parents, toutes différentes !

Marie-Françoise, maman bénévole de l'association CONTACT reçoit Anne, qui témoigne au sujet du "coming-out" de deux de ces quatre enfants. Au cours de cet entretien, elles font part de l'aide que l'association leur a apportée, notamment lors des groupes d'écoute et de parole de l'association.

"Mon père m'a d'abord envoyé chez une psy" Yohan (Haute-Garonne)

La réaction des parents en Haute-Garonne

Face à l'homophobie

 

Une question de lieu ? Campagne, ville, quartiers, y a-t-il des contextes plus hostiles que d’autres ? Une question de loi ? Le mariage pour tous et les lois pour faire face à l’homophobie ?

Poids de la culture, de l'éducation, du regard des autres en milieu rural et dans les quartiers, actes de violences, mais également poids de sa propre homophobie intériorisée : Pierre (Tarn-et-Garonne), Élisa (Lot), et Yohan (Haute-Garonne) nous parlent des remarques, des agressions verbales ou physiques qu'elles et eux, ou leurs proches, ont subies. Frédérik (Hautes-Pyrénées) - et Shirley (Aude), ont vécu longtemps dans la peur de dévoiler leur homosexualité.

Des témoignages optimistes également : Gaëtan, en milieu rural (Aveyron), a bénéficié du soutien de sa famille et de ses ami-e-s, Anthony (Hautes-Pyrénées), a su déconstruire ses propres préjugés, notamment grâce à l'accompagnement de Contact. Le vote du Mariage pour tous a été l'occasion pour beaucoup, dont Julien (Ariège), d'affronter le sujet plus frontalement...

« On peut vivre son homosexualité en milieu rural...,ce qui est difficile, c'est de s'assumer soi-même ». Pierre (Tarn-et-Garonne)

En groupe de parole

TransParents

À propos de Contact

CONTACT est une association familiale qui aide et rassemble les LGBT et leurs parents. Elle a pour objectifs :

  • d’aider les familles et ami·e·s à comprendre et à accepter l’orientation sexuelle et/ou l'identité de genre de leurs proches,

  • d'aider les personnes lesbiennes, gays, bi et trans à communiquer avec leurs parents et leur entourage en leur apportant la compréhension nécessaire pour s’accepter,

  • de lutter contre les discriminations et notamment celles dont peuvent être victimes les personnes lesbiennes, gays, bi et trans, ou considéré·e·s comme tel·le·s,

  • de prévenir du suicide et des conduites à risques liés à l’orientation sexuelle et/ou l'identité de genre.