Partage facebook Partage whatsapp
Paramètrer les cookies Picto cookies
Partager sur les réseaux sociaux Picto réseaux sociaux
Remonter en haut de la page
REPORTAGE

Homophobie et transphobie : haro contre les préjugés avec le PLC

Date de publication
Publié le 25 janvier 2023
Temps de lecture : 3 min
Miniature
Atelier PLC - Collège Marengo
© Adrien Nowak
Légende

Atelier PLC - Collège Marengo

Chapeau

Rencontre avec l’association Contact lors d’une action estampillée Parcours laïque et citoyen au collège Marengo à Toulouse. Un maillon essentiel dans la lutte contre les discriminations, soutenue par le Département de la Haute-Garonne.

Corps v2

« Être un garçon n’est jamais allé de soi pour moi. Dans le miroir, j’ai longtemps vu le visage et le corps d’un inconnu. » Lorsque Ombelyne prend la parole, lors de l’atelier Parcours laïque et citoyen organisé au collège Marengo le 17 janvier 2023, les élèves se font plus attentifs. Il faut dire que le parcours de la jeune transgenre est particulièrement fort. Après une adolescence douloureuse entre questionnements et perte de confiance, ce n’est qu’à la vingtaine, au détour d’une conversation avec une amie, que s’impose à elle l’évidence. Une révélation pour Ombelyne : « Je ne m’étais jamais sentie dans la « classe mec ». À présent, je suis bien plus épanouie, car je suis enfin la personne que je pressentais être depuis toujours. Ce que j'ai compris, c'est que si on a tendance à se mettre dans des cases, la vie est beaucoup plus complexe que cela ». Son témoignage ainsi que celui de Marie-Christine, maman d’un fils homosexuel, font mouche dans la classe. Les mains se lèvent pour poser des questions sans tabou. Pour Marie-Christine, bénévole dans l’association, l’annonce de l’homosexualité de son fils de 20 ans, n’est pas forcément allée de soi au début. « J’ai pleuré. J’avais peur pour lui, que sa vie soit plus dure, que la société le rejette. Le chemin vers l’acceptation a pris du temps. Mais aujourd’hui, je le vois libéré d’un poids et heureux, lui qui avait peur de nous décevoir. Alors, c’est pour ça que j’ai décidé de témoigner contre l’homophobie en allant rencontrer des jeunes », explique-t-elle.

Un grand pas vers l’acceptation de l’autre

Contact est une association familiale qui œuvre sur toute la France depuis 30 ans en faveur du dialogue entre personnes homosexuelles, bisexuelles et transgenres, leurs parents et leur entourage amical. En Haute-Garonne, l'association Contact propose notamment des groupes d'écoute et de parole pour les familles, des formations pour les professionnels éducatifs et des interventions en milieu scolaire et éducatif pour prévenir l'homophobie, le sexisme et la transphobie.

Cette après-midi, l’association est venue échanger librement autour de questions relatives à l’orientation sexuelle, au genre et aux discriminations. Comme le résume Claire, enseignante, animatrice de cet atelier, et membre de l'association : « Notre intervention, mêlant concepts clés et témoignages, complète l'information des élèves en matière d'éducation à la citoyenneté et au vivre ensemble. Si aujourd’hui la nouvelle génération est mieux informée, les jeunes ne se sentent pas toujours concernés. Si ce type d’atelier, impulsé par le Département via le Parcours laïque et citoyen, leur permet de faire preuve de davantage d’empathie et de réfléchir, c’est déjà un grand pas vers l’acceptation de l’autre et un plus grand respect pour toutes et tous ».