Partage facebook Partage whatsapp
Paramètrer les cookies Picto cookies
Partager sur les réseaux sociaux Picto réseaux sociaux
Remonter en haut de la page
REPORTAGE

Le P’aus Café : un prétexte à la rencontre à Bonrepos

Date de publication
Publié le 18 juillet 2022
Temps de lecture : 3 min
Miniature
Terrasse du P'aus Café à Bonrepos-sur-Aussonnelle
© Adrien Nowak
Légende

Terrasse du P'aus Café à Bonrepos-sur-Aussonnelle

Chapeau

A Bonrepos-sur-Aussonnelle, au sud-ouest de Toulouse, le café associatif P’aus Café a ouvert ses portes il y a trois mois. A l’origine du projet, une association l’Essentiel, forte d’une cinquantaine de membres, pour un projet co-porté avec la municipalité qui a obtenu en 2022 le Fonds de soutien à l’initiative culturelle locale du Département.

Corps v2

Le P’aus Café a ouvert ses portes en mars 2022 à Bonrepos-sur-Aussonnelle et une chose est sûre, ce café associatif a parfaitement trouvé sa place dans ce petit village au sud-ouest de Toulouse. Deux anciennes animatrices de la MJC de Saint-Lys, Anne Flo Patrizi et Séverine Jublot, à l’initiative de ce projet, bientôt rejointes par une cinquantaine de bénévoles, racontent : « Nous voulions proposer un lieu de détente et de rencontre pour tous, et par-dessus tout épicurien ! ». A l’arrivée, une programmation éclectique : jeux de société, concerts, cafés botaniques, ateliers divers etc. On s’y retrouve aussi pour simplement boire un verre. Le public ultra familial adhère. On se sent ici “comme à la maison”. Jonathan Mattioli, élu à la vie associative de la municipalité de Bonrepos-sur-Aussonnelle, est enthousiaste : “Le P’aus Café a permis de fédérer et d’animer le village. Mission accomplie de notre côté et impatients de poursuivre !". De nombreuses autres activités sont en cours de réflexion, comme une passerelle avec l’ALAE de l’école de Bonrepos pour la rentrée de septembre ou une action plus soutenue à destination des seniors.

“Créer un café associatif c’est aussi faire en sorte de vivre avec son temps”, affirme Anne Flo. “Nous voulons avant toute chose nous inscrire dans une démarche profondément écologique” Le commerce de proximité est primordial pour ce café. Des “apéros au marché” sont organisés, directement avec les producteurs des alentours. Le pain, le fromage et tout ce qui est proposé à la carte, provient soit de fermes aux alentours, soit de la boutique La Marjolaine, qui propose des produits locaux à Saint-Lys. Un partenariat avec la recyclerie Recupalys (projet également soutenu par le Département par le biais du dispositif Carte Blanche) pourrait même être possible dans les mois qui viennent. Lecia et Maddy, toutes les deux âgées de 10 ans, habitent le village. Elles ont fait du café leur quartier général : “On préfère venir prendre notre goûter ici car, comme il y a des gâteaux faits maison, ça fait moins de déchets à la poubelle et on peut en même temps en profiter pour s’amuser avec les jeux qui sont proposés”.

Le P'aus Café à Bonrepos-sur-Aussonnelle
© Adrien Nowak
Le P'aus Café à Bonrepos-sur-Aussonnelle
Les habitués sont aussi des bénévoles
© Adrien Nowak
Les habitués sont aussi des bénévoles

Ce sont avant tout les adhérents et les habitués qui en parlent le mieux ! Christine, Agnes et Perny font elles aussi à leur manière vivre ce lieu. Pour Christine qui n’est arrivée sur Bonrepos que depuis 2019, “Le P’aus Café m’a permis, suite à ces deux années mouvementées, d’enfin me familiariser avec mes voisins, mais aussi avec les autres habitants du village. J’avais besoin de me trouver une occupation qui m’aide à la fois personnellement, mais qui peut aussi apporter beaucoup aux autres”. Perny quant à elle, organise des ateliers de confiance en soi et de communication. Son but est de trouver des solutions concrètes à des enjeux communs comme l’éducation, la parentalité… afin d’accompagner au mieux les habitants dans leur vie quotidienne. Agnes enfin, fait partie des “petites mains” du café. Elle est engagée depuis plus d’une dizaine d'années dans la vie sociale en s’impliquant au sein de la MJC de Saint-Lys. “J’aide à ma manière, je suis souvent là pour ranger à la fin des soirées ou des événements. Je participe en quelque sorte à rendre ce lieu plus convivial et familial” nous explique-t-elle.