Vous êtes ici

Collèges : ce que fait le Conseil départemental

Restauration, entretien, construction, transports, ...

Depuis la loi de décentralisation, les collectivités locales participent au fonctionnement de l’Éducation nationale : les communes sont en charge des écoles, les départements des collèges et les régions des lycées. En Haute-Garonne, le Conseil départemental gère 96 collèges publics et 21 privés qui accueillent 63 000 élèves.

Les bâtiments


Le Conseil départemental finance les constructions, reconstructions et extensions des collèges. Pour faire face à la croissance démographique – près de 9 000 nouveaux collégiens étant attendus dans les huit prochaines années – un plan d’investissements de 265 millions d’euros permettra la construction ou la réhabilitation de 23 collèges d'ici 2024. Après d’importants travaux de réhabilitation, les collèges de Pibrac et Louisa Paulin à Muret seront inaugurés à cette rentrée.

Le fonctionnement


Le Conseil départemental finance les coûts de fonctionnement à hauteur de 11 millions d'euros de dotation par an pour les dépenses de chauffage, eau, électricité et entretien des bâtiments. Ce budget comprend également des crédits pédagogiques alloués pour chaque élève (forfait de 44 à 65 euros), avec un système de majoration pour les établissements qui mènent des projets éducatifs spécifiques ou des actions en faveur d'une plus grande mixité sociale.

Le numérique


Le Conseil départemental finance l'achat et la maintenance du matériel informatique des collèges. Pour améliorer l’équipement et mieux répondre aux besoins pédagogiques, il a engagé, en concertation avec les services académiques, un plan numérique dans les collèges d’un montant annuel de 2 millions d'euros, la maintenance représentant 1,4 million d'euros, et l’augmentation du débit et l’installation de la fibre (860 000 euros). L’espace numérique de travail (ENT) eCollège31 est géré par le Conseil départemental en partenariat avec l'Éducation nationale.


La mixité sociale


En partenariat avec l'Éducation nationale, le Conseil départemental s'est engagé dans un plan d'amélioration de la mixité sociale dans les collèges. D'un montant de plus de 46 millions d’euros, ce plan concerne, dans un premier temps, les collèges les plus défavorisés du département.


La restauration scolaire


Le Conseil départemental assure la restauration scolaire et le contrôle sanitaire des repas. Le programme Miam 31 a été mis en place pour favoriser les circuits courts et les produits de qualité dans les restaurants scolaires. Pour les familles en difficulté, le Conseil départemental prend en charge tout ou partie des frais de restauration scolaire : plus de
20 000 collégiens demi-pensionnaires bénéficient de cette aide pour un budget de 6,2 millions d’euros.


Les transports scolaires


Le Conseil départemental prend en charge le transport gratuit de 75 000 élèves, de la maternelle à la terminale, chaque jour, pour un budget de 49 millions d'euros, avec la Région Occitanie. Cette aide permet à chaque famille d’économiser 662 euros par enfant transporté !


Les parcours artistiques et culturels

Le Conseil départemental propose de nombreuses activités culturelles aux collégiens, telles que des visites du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation, ou encore les parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) proposés chaque année, en partenariat avec l’Éducation nationale, dans les domaines de la danse, du jazz, du théâtre et depuis cette année du cinéma. Plus de 18 000 élèves bénéficient chaque année de ces programmes.

La sectorisation

Dans le cadre d'un dialogue citoyen, le Conseil départemental définit les secteurs de recrutement des collèges en tenant compte des critères d’équilibre démographique, économique et social. L’affectation des élèves, en revanche, est une compétence de l’Éducation nationale.

La citoyenneté

En mars 2018, 83 collégiens haut-garonnais ont investi le conseil départemental lors de la simulation d'une Assemblée générale de l'ONU, dans le cadre du Parcours laïque et citoyen.

 


Pour mieux former les citoyens de demain, le Conseil départemental a créé le Parcours laïque et citoyen : un dispositif unique en France, financé par le Département à hauteur de 900 000 euros, qui permet aux collégiens de participer à des actions éducatives de sensibilisation et d’appropriation du principe de laïcité. Plus de 260 actions sont proposées à plus de 2 300 classes chaque année. Nouveauté pour cette rentrée, le Conseil départemental lance le « défi collégien », en partenariat avec l'Éducation nationale, un dispositif qui vise à valoriser l’engagement citoyen des jeunes, en aidant à la concrétisation de projets innovants, portés par les conseils de la vie collégienne (CVC).

 

Page publiée le 04 septembre 2019 - vérifiée le 04 septembre 2019