DOSSIER

Situation hydrologique au 23 août 2021 : la baisse des débits des cours d’eau s’intensifie avec le temps chaud et sec Publié le
Date de publication
23 août 2021

Zoom sur la situation hydrologique
(Crédits : Loïc Bel)
Chapeau

Durant l'été, le Comité de l’Eau se réunit en préfecture de Haute-Garonne pour faire un point sur la situation hydrologique du département.

Corps

ZOOM sur la situation hydrologique dans le département

Le Comité de l’eau s’est réuni le 19 août 2021, la 7ème fois de l’année, pour faire un point sur la situation hydrologique du département.

Les premiers déstockages depuis les retenues hydroélectriques ariègeoises ont été engagés le 18 juillet pour soutenir les débits de la Garonne à Portet-sur-Garonne. Ils ont été stoppés le 29 juillet suite à des pluies plus importantes. Le début  du mois d’août est caractérisé par un temps chaud et sec, impliquant une hausse des besoins en irrigation et une baisse progressive des débits des cours d’eau du département. Le 13 août, les déstockages depuis les retenues ariégeoises ont repris face à la dégradation des débits de la Garonne à Portet-sur-Garonne mais aussi plus en aval à Lamagistère (département du Tarn-et-Garonne). La vigilance est activée sur la Garonne en amont de la confluence avec l’Ariège, dont les débits s’approchent de leurs objectifs réglementaires. Le recours à des lâchers depuis le lac d’Oô est possible à partir du 1er septembre et à titre exceptionnel à partir du 15 août.

Au vu de l’absence de précipitations annoncées dans les jours à venir, le tarissement des cours d’eau devrait se poursuivre. Les restrictions d’usage de l’eau suivantes sont maintenues en Haute-Garonne :

  • une interdiction totale de prélèvement sur les petits cours d'eau non réalimentés (depuis le 3 juin 2021)
  • une interdiction totale de prélèvement sur le Tescou et ses affluents (depuis le 2 août 2021)

Sur le Volp, un arrêté de restriction des prélèvements à 50 % devrait entrer en vigueur à compter du mercredi 25 août à 8 h.

Les orages apportent un répit pour les cours d’eau


Le Comité de l’eau s’est réuni le 5 août 2021, la 6ème fois de l’année, pour faire un point sur la situation hydrologique du département.

2 mois pluvieux ont succédé aux 4 mois secs du printemps : le cumul de pluies de juin est proche de la normale et celui de juillet légèrement excédentaire. Cependant, la situation est contrastée dans le département depuis le début juin. Les pluies sont bénéfiques sur une large moitié nord du département (excédent de 20 à 50% sur le Lauragais et la plaine toulousaine) et moins favorables sur le sud du département (déficit de 10 à 30% sur le piémont et sur l’Ariège). Les températures de juillet, malgré un pic de chaleur de quelques jours, sont globalement plus fraîches que la normale. Dans ce contexte climatique, les débits de la Garonne à Toulouse et de l’Ariège à Auterive sont passés sous leurs objectifs réglementaires, mi-juillet. Ce dépassement a déclenché le démarrage le 18 juillet des lâchers d’eau depuis les réserves hydroélectriques des Pyrénées. Il s’agit de la 3ème entrée en étiage la plus précoce des 60 dernières années.

Cependant, les pluies orageuses des derniers jours apportent un répit pour les cours d’eau. La situation est plus favorable pour la rivière Tarn et la Garonne à l’aval de sa confluence. Les petits cours d’eau non réalimentés présentent toujours des écoulements très faibles, voire des assecs (l’assec est l’état d’une rivière ou d’un plan d’eau qui se retrouve sans eau.)

Au vu de la situation hydrologique, 2 arrêtés préfectoraux portent les limitations suivantes :

  • une interdiction totale de prélèvement sur les petits cours d'eau non réalimentés (depuis le 3 juin 2021)
  • une interdiction totale de prélèvement sur le Tescou et ses affluents (depuis le 2 août 2021)

Évolution de la situation durant l'été 2020