À LA UNE

Cap sur l'économie sociale et solidaire Publié le
Date de publication
30 juillet 2020

3PA accueille chaque année des dizaines de personnes en formation ou en insertion.
3PA accueille chaque année des dizaines de personnes en formation ou en insertion. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Le Conseil départemental vient d’adopter un plan d’action en faveur du développement de l’Économie sociale et solidaire (ESS) et de l’innovation sociale. Objectif ? Créer des emplois durables, non délocalisables, sur l’ensemble du territoire haut-garonnais.

Corps

Et si la crise sanitaire était l’occasion de repenser le monde dans lequel nous vivons, mais aussi dans lequel nous travaillons ? C’est le pari du Conseil départemental, dont les élus ont adopté en juillet dernier un plan d’actions en faveur de l’Économie sociale et solidaire (ESS) et de l’innovation sociale en Haute-Garonne.

Priorité à l'humain

« La crise que nous traversons doit conduire à l’émergence d’un nouveau modèle de société, plus solidaire et écologique, estime le président Georges Méric. En s’engageant pour le développement d’une Économie sociale et solidaire plus forte et plus structurée, le Département œuvre non seulement pour l’essor d’un nouveau modèle économique basé sur l’humain, mais également la diversification de l’activité plus que jamais nécessaire pour notre territoire ». Si l’ESS est déjà fortement implantée en Haute-Garonne, avec près de 46 000 emplois pour plus de 4 800 établissements employeurs, soit 10 % des employeurs du département, le potentiel reste énorme.

Le conseil départemental s'engage à renforcer son soutien financier aux "têtes de réseaux" de l'ESS.
Le conseil départemental s'engage à renforcer son soutien financier aux "têtes de réseaux" de l'ESS. (Crédits : Aurélien Ferreira)

20 actions concrètes

De par ses missions en matière d’insertion, d’éducation ou de culture, le Conseil départemental est déjà un acteur majeur de l’ESS. En adoptant un plan départemental, la collectivité se positionne comme un partenaire privilégié de cet écosystème. Comment ? En proposant vingt actions concrètes pour encourager le développement d’initiatives sociales et solidaires en Haute-Garonne. Parmi les mesures phares, le Conseil départemental s’engage à renforcer son soutien financier aux « têtes de réseaux » de l’ESS et à créer trois fonds spécifiques de 100 000 euros visant à soutenir l’émergence de projets innovants ou l’accompagnement à la création d’activités. Une offre en ingénierie sera également proposée aux porteurs de projet ou communes qui souhaitent s’engager dans le champ de l’ESS.

Un rôle fédérateur

Souhaitant fédérer les acteurs locaux, le Département va par ailleurs créer trois événements par an, dont une première Rencontre de l’ESS se tiendra en novembre prochain. Un panorama du secteur à l’échelle départementale ainsi qu’un guide méthodologique pour entreprendre en Haute-Garonne seront réalisés en partenariat avec la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire (CRESS) Occitanie. En lien avec le Sicoval, le Conseil départemental va poursuivre son soutien au Périscope, en assurant l’animation de ce lieu situé à Ramonville-SaintAgne et qui regroupe treize structures relevant de l’ESS.

Priorité à la formation et à l'insertion

Installée à Lahage près de Rieumes, l’association 3PA (Penser parler partager agir), accueille des jeunes et des personnes en insertion afin de les former aux nouveaux métiers de la transition écologique et de l’économie circulaire. Dans les grands bâtiments de 3PA nichés dans la campagne du Savès, des dizaines de personnes s’affairent. Réparation de vélo, fabrication de meubles à partir de bois de récupération, confection de plats cuisinés à partir d’invendus… En cuisine, Mila la chef de la cantine Croque, encadre des ateliers de confection de confitures et de gâteaux fabriqués à partir de produits locaux et d’invendus de magasins bio. Un peu plus loin, des jeunes en bleu de travail et lunettes de protection s’affairent dans un grand atelier qui abrite de nombreuses machines pour travailler le bois. Ils donnent les dernières finitions à une grande bibliothèque de rue en bois. Cette année, 3PA a bénéficié d’une aide de 20 000 euros du Département. Elle lui a permis de développer le projet de tierslieu « La Ruche des Transitions » qui œuvre pour l’insertion des jeunes vers les métiers de l’économie circulaire et de la transition écologique. À terme 3PA pourra s’inscrire dans le cadre du plan pour l’Économie sociale et solidaire voté en juillet par les élus du Département. « Ce plan ESS valide notre démarche entamée il y a quinze ans », se félicite Frederick Mathis le directeur de 3PA. De son côté Georges Méric, président du Conseil départemental, a souligné l’importance de ce plan qui « respecte l’humain en le replaçant au centre du projet ».

Sandrine Floureusses est vice-présidente en charge de l'emploi et de la diversification économique et Patrick Pignard est vice-président de l'action sociale : insertion, économie sociale et solidaire.

"Le Conseil départemental oeuvre dans le champ de l’Économie sociale et solidaire à travers de multiples dispositifs. L’objectif du plan que nous avons voté en juillet dernier est de mettre en cohérence toutes nos actions et créer une dynamique afin de faire du Département un acteur incontournable de l’ESS en Haute-Garonne. Notre volonté est d’accompagner la création d’emplois non délocalisables, dans un secteur  innovant qui représente près de 46 000 emplois directs, où l’humain est au coeur des préoccupations, plutôt que la rentabilité des entreprises. »

Sandrine Floureusses, vice-présidente en charge de l'emploi et de la diversification économique et Patrick Pignard, vice-président en charge de l'action sociale : insertion, économie sociale et solidaire.
Sandrine Floureusses, vice-présidente en charge de l'emploi et de la diversification économique et Patrick Pignard, vice-président en charge de l'action sociale : insertion, économie sociale et solidaire. (Crédits : Aurélien Ferreira)