Fonds d’aide aux jeunes (FAJ)

Le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) constitue une aide de dernier recours pour lutter contre l’exclusion des jeunes en situation de grande difficulté sociale ou professionnelle.

Pour les jeunes de 18 à 25 ans (dès 16 ans à condition d'être inscrits dans un dispositif d’accompagnement)
L’attribution de ces aides repose sur le principe de subsidiarité : le fonds n’est mobilisé que si les jeunes ne peuvent bénéficier d’aucune autre aide existante.


Les conditions d’éligibilité au dispositif : la situation sociale, la situation familiale (revenus des parents, rupture familiale) sont pris en compte, ainsi que l’inscription dans un parcours d’insertion professionnelle.
Aucune durée minimale de résidence n’est exigée.

Encadré par l’article L. 263-3 du Code de l’action sociale et de la famille, Le Département est compétent pour attribuer aux jeunes en difficulté des aides destinées à favoriser leur insertion sociale et professionnelle. 
Le cas échéant, le FAJ peut apporter des secours temporaires de nature à faire face à des besoins urgents.
Dispositif souple, il peut être mobilisé plusieurs fois dans l’année, pour sécuriser les parcours d’insertion en tenant compte des situations d’urgence.

Pour accéder au FAJ, la personne intéressée doit formuler une demande d’aide financière au référent qui l’accompagne dans ses démarches d’insertion sociale et professionnelle, au sein des Missions Locales, Foyers de jeunes travailleurs ou Maisons des Solidarités du Conseil départemental.
Les services du Conseil départemental instruisent ensuite la demande.

Depuis le 1er janvier 2017, le FAJ pour les haut-garonnais résidant dans la métropole toulousaine est géré par les services de Toulouse Métropole. Le Conseil départemental reste compétent pour le reste du territoire de la Haute-Garonne.

Page publiée le 26 juillet 2016 - vérifiée le 26 juillet 2016