Le développement des tiers-lieux

Tiers-lieux
Le Département met à disposition des Haut-Garonnais des espaces de travail sur l'ensemble du territoire : les tiers-lieux.
Chapeau

Le Conseil départemental fait le choix d’inscrire l’ensemble de ses politiques publiques dans le cadre de la dynamique des territoires intelligents. Cette volonté permet de travailler à anticiper les mutations en cours afin de préserver la qualité de vie et de préparer notre territoire pour les générations futures.

Corps
Text

Fort de cette volonté d’accompagner un développement équilibré des territoires, le Conseil départemental a souhaité lancer une politique en faveur du développement des tiers-lieux, ces espaces de travail, lieux hybrides entre la maison et le bureau, qui interrogent le rapport au monde du travail, à l’écologie et au développement économique.

Text

Développer un tiers-lieu dans un territoire rural, périurbain ou de montagne c’est d’abord permettre le développement de l’emploi local. Véritable cata­lyseur des énergies, ce lieu permettra la naissance d’initiatives locales qui permettront la création d’emploi. De plus, permettre à chacun de rester travailler au sein de sa commune ou de son bassin de vie, c’est permettre demain la relance de la consommation à l’échelle locale.

Text

La force d’attraction de la métropole n’est une chance que si elle permet le partage des richesses et une véritable solidarité territoriale. Grâce au développement de tiers-lieux, une politique de « desserrement économique » pourra se développer, permettant à chaque territoire de retrouver du dynamisme.

Text

Le développement de tiers-lieux doit participer à la préservation de la planète et à l’essor d’une politique ambitieuse en matière de développement durable. En évitant les déplacements pendulaires, l’émergence de ces lieux aide à réduire l’émission de gaz à effet de serre. Plus encore, en permettant à un plus grand nombre de citoyens d’éviter d’être plusieurs heures par semaine coincés dans les encombrements, les tiers-lieux aident à l’amélioration concrète de la qualité de la vie.

Text

En accompagnant la création de tiers-lieux sur l’ensemble de son territoire, le Conseil départe­mental démontre, que l’innovation n’est pas et ne doit pas être réservée aux grands centres urbains. C’est en permettant à tous les territoires d’avoir accès à ces innovations sociales, environnementales, entrepreneuriales ou sociétales que l’on offrira un futur désirable à chaque bassin de vie.

Text

Une aide en deux volets

Une aide financière

Parce que le modèle économique des tiers-lieux reste fragile, le Conseil départemental accompagne à la fois en investissement et en fonctionnement les porteurs de projets.

Une aide en matière d’ingénierie

Le Département accompagne égale­ment les porteurs de projets en matière d’ingénierie de projets et de dépôts de demande de subvention auprès d’autres acteurs publics ou privés. Cet accompagnement, à la fois en matière d’ingénierie, en matière de création d’un réseau d’animation des tiers-lieux et en matière financière, est soumis à l’appréciation du Conseil départemental. Cette aide n’est pas automatique et seuls seront accompagnés les tiers-lieux déployant une philosophie d’action entrant en résonance avec les objectifs départementaux.

Tiers-lieu
Le collectif du 100e singe a créé un tiers-lieu inédit.
Text

Quatre cas d’aides possibles

Le Conseil départemental fait le choix de proposer une politique départementale innovante puisque cette der­nière permettra d’accompagner les porteurs de projets publics, les porteurs de projets associatifs, mais aussi les porteurs de projets privés. Cette volonté novatrice dans sa pluralité permettra de développer plus de tiers-lieux et des tiers-lieux plus divers afin de mieux répondre aux attentes de la population.

Une maîtrise d’ouvrage publique

Vous êtes une commune ou un Établissement public de coopération intercommunale, le Conseil dépar­temental peut vous accompagner en matière d’in­vestissement (achat de locaux, rénovation, etc…) à hauteur de 30 000 euros. Le Conseil départemental peut aussi vous accompa­gner en matière de fonctionnement (concernant des dépenses précises à hauteur maximum de 15 000 euros par an pendant trois ans. Soit une aide totale maximale de 75 000 euros).

Une maîtrise d’ouvrage privée relevant de l’Économie Sociale et Solidaire

Vous êtes un acteur privé qui œuvre dans le domaine de l’Économie Sociale et Solidaire, le Conseil départemental vous accompagne en vous aidant pour le fonctionnement de votre tiers-lieu à hauteur de maximum 25 000 euros par an pendant trois ans. Soit une aide maximale de 75 000 euros.

Une maîtrise d’ouvrage privée ne relevant pas de l’Économie sociale et solidaire

Vous êtes un acteur du domaine privé et ne relevez pas de l’Économie sociale et solidaire, le Conseil départemental peut vous accompagner en matière d’investissement (aide à l’immobilier d’entreprise à hauteur de 30 000 euros). Deux conditions légales sont alors nécessaires : qu’une convention de délégation de l’aide à l’immobilier d’entreprise soit passée entre l’EPCI et le Conseil départemental et que l’aide du Département ne dépasse pas 49% de l’aide totale perçue en intégrant celle de l’EPCI.

Pour les tiers-lieux situés sur le territoire de la métropole

Vous êtes situés sur le territoire de la métropole toulousaine, le Conseil départemental souhaite aussi vous accompagner en faisant de vous les parrains des tiers-lieux situés dans le monde rural, périurbain et de montagne. Pour se faire le Conseil départemental va lancer un marché d’Assistance à maîtrise d’ouvrage pour animer le réseau des tiers-lieux départementaux.