DOSSIER

Le Département aux cotés des producteurs pour une alimentation de qualité Publié le
Date de publication
12 février 2021

Les agriculteurs haut-garonnais
Le Département poursuit son soutien au monde agricole avec pour objectif de rapprocher le consommateur du producteur (Crédits : CD31)
Chapeau

Pour répondre à la demande croissante des Haut-Garonnais en produits sains, locaux et accessibles à tous, le Département accompagne au quotidien les  agriculteurs dans une démarche environnementale et de qualité tout en oeuvrant à la promotion et au développement des circuits courts.

Corps

L’agriculture est une activité économique essentielle qu’il faut protéger et développer dans le respect de la nature. Un défi que le Conseil départemental relève aux côtés des producteurs locaux, des intervenants de la chaîne alimentaire et ses partenaires, investissant chaque année 2 millions d’euros. Sur le terrain, 28 conseillers agro-environnement  sont à l’écoute et au service des agriculteurs dans la mise en place de pratiques agricoles durables, tournées vers l’agroécologie. Avec la plateforme Agrilocal31, ils leur permettent en outre d'entrer en relation avec des acheteurs publics (collèges, communes, EHPAD, hôpitaux, etc...).  et des fournisseurs locaux (producteurs, artisans des métiers de bouche….).

Cet accompagnement est  déterminant à l’heure où la demande des Haut-Garonnais pour des produits sains, locaux, accessibles à tous et respectueux de l’environnement, est croissante, accentuée par la crise sanitaire. Aussi, en 2020, le Conseil départemental s’est doté d’un plan d’action destiné à promouvoir une alimentation de qualité partout et pour tous. Plusieurs appels à projets sont en cours. Par ailleurs, avec DirectFermiers31, l’annuaire des producteurs fermiers en vente directe mis en ligne en décembre 2020, le Conseil départemental réaffirme sa volonté de valoriser et de soutenir les producteurs et de promouvoir les circuits courts en Haute-Garonne.

 

Découvrez notre websérie #MaHauteGaronne dans l'assiette

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne et la consultante culinaire Nadine Barbottin, alias Mamscook, s’associent pour vous faire découvrir de délicieuses recettes élaborées avec des produits locaux trouvés sur DirectFermiers31.

Découvrez une délicieuse recette de poires haut-garonnaises cuisinées au vin de Fronton !

Célèbre dans toute la France et bien au-delà, le vignoble frontonnais est reconnu pour sa qualité et son savoir-faire qui lui ont valu l’obtention d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP). Premier vignoble du grand Sud-Ouest en proportion de surfaces traitées par lutte éco-responsable, son cépage unique en France, la Négrette, fait l’originalité et la fierté des vignerons de Fronton. Il produit de jolis rosés, frais et fruités, idéals pour accompagner un repas ainsi que des rouges fins, élégants et complexes dont le 100% Négrette.

Ce n’est pas un hasard si c’est un rosé de Fronton qui a été élu deux fois champion du monde des rosés et si c’est un rouge de Fronton a été élu parmi les 35 meilleurs vins du Monde par la célèbre revue anglo-américaine Decanter. Décidément, Fronton est une appellation qui monte !

A consommer avec modération

Découvrez la recettte de l'ajo blanco à l'ail violet de Cadours

Premier ail en AOP en France, l’ail violet de Cadours est reconnaissable à ses gros bulbes de forme arrondie et sa peau externe aux stries violettes (lie de lin).
Ses caractéristiques sont liées au savoir-faire traditionnel des producteurs : choix de la parcelle et pelage manuel ainsi qu’au terroir de Cadours : sols argilo-calcaires, pic de pluviométrie au mois de mai et séchage par le vent d’Autan.
C’est un produit saisonnier car « vivant » : il ne subit pas de traitement anti-germinatif contrairement à beaucoup d’autres aulx.
Il peut donc être consommé dès le mois de juillet (date de sa récolte) et se vend jusqu’au 31 décembre de l’année de production.
Cru, il présente une odeur soutenue et un piquant au nez intense. Un goût et un arôme puissant en bouche.
Cuit, son parfum alliacé en bouche apporte une légère impression de piquant avec une bonne persistance aromatique. Sa texture est moelleuse et sa saveur délicatement sucrée, ce qui lui donne une élégance en bouche.

Découvrez la recette de la succulente soupe de haricots tarbais à l'italienne 

Le Haricot Tarbais étant une plante grimpante, il a été très vite associé au maïs dont les hampes lui servent de tuteur. C’est ainsi que les deux plantes se répandent très rapidement dans la plaine de Tarbes, où l’on prend l’habitude de semer un grain de haricot entre deux pieds de maïs. Une production artisanale stricte, maîtrisée et labellisée. Le haricot tarbais est le premier haricot à avoir obtenu, en 1997, le Label Rouge et en 2000, l’IGP (Indication géographique protégée). L’utilisation d’une semence certifiée, le respect de pratiques culturales raisonnées et la récolte manuelle à maturité lui donnent sa qualité.

Découvrez la recette de la souris d'agneau des Pyrénées confite au miel haut-garonnais!

L’agneau des Pyrénées est issu des races locales des Pyrénées Centrales, dont la plus représentée est la Tarasconnaise, une race particulièrement bien adaptée à la transhumance. Les agneaux naissent principalement à la descente des estives et sont allaités pendant minimum soixante jours. Ce qui apporte sa tendreté, sa couleur rosée et ses arômes particuliers à la viande. Par ailleurs, une demande d’obtention d’Identification géographique protégée (IGP) est en cours. Cette démarche vient conforter celles existantes : le Label Rouge qui reconnaît la qualité supérieure du produit et l’Agriculture biologique pour son mode de production.

Découvrez la recette des Joues de Gasconne des Pyrénées façon bourguignon !

De taille moyenne, la Gasconne est une vache trapue et taillée pour la randonnée. Excellente marcheuse, son poil épais et ses muqueuses noires lui confèrent une bonne résistance au soleil et font d’elle la vache transhumante des Pyrénées par excellence. Sa renommée gustative s’est faite par le bouche à oreille. L’animal revêtu d’une robe d’un beau gris argenté et arborant fièrement des cornes arquées vers l’avant, donne une viande aussi tendre que juteuse, intimement persillée, à la saveur délicate et au parfum incomparable

Dans le dernier épisode de notre websérie, découvrez une goûteuse recette de filet mignon de Porc Noir de Bigorre en croûte.

L’aire d’appellation s’étend sur 691 communes des Hautes-Pyrénées, du Gers, des Pyrénées Atlantiques et de Haute-Garonne (80 communes). Cette appellation « Noir de Bigorre » été obtenue en septembre 2017 en même temps que l’AOP « Jambon Noir de Bigorre ». Le porc noir de Bigorre appartient à la famille des porcs méditerranéens. C’est un cochon habitué à se déplacer pour se nourrir. Il vit en liberté en petits troupeaux sur des étendues de prairies et de sous-bois. Son alimentation est basée sur des ressources de son milieu naturel. L’élaboration du jambon noir de Bigorre est liée aux conditions naturelles, de température, d’humidité et à l’effet de foehn (vent sec et chaud) spécifique à l’aire de l’AOP. Son affinage naturel va lui permettre d’exprimer sa saveur singulière.

Et pour retrouver les produits locaux de Haute-Garonne...