Vous êtes ici

Jeunesses

Les jeunes au cœur de l'action départementale de la Haute-Garonne

Co-construire les politiques départementales avec les 11-29 ans les politiques publiques : c’est une priorité du Conseil départemental qui, à l’été 2019,  a adopté une « Ambition jeunesses » et un Plan départemental par et pour les jeunesses haut-garonnaises 2019-2021.

 

Du « faire pour » au « construire avec »

Au quotidien, le Conseil départemental met en œuvre plus d’une centaine de dispositifs dans le cadre de ses compétences pour répondre aux besoins des jeunes : éducation solidarité, culture, sport, insertion, etc.

L’intervention départementale n’a cessé de s’enrichir, motivée par la volonté d’agir pour les jeunes haut-garonnais.es.

En 2018, le Conseil départemental a engagé une démarche de dialogue citoyen avec les 11-29 ans et les professionnel.le.s qui travaillent avec eux. Objectif : co-construire les politiques départementales avec les jeunes. Pour participer à l’espace permanent de dialogue, contactez-nous.

 


 

 

Un Plan départemental par et pour les jeunesses haut-garonnaises

Cette démarche s’est traduite par le vote, à l’été 2019, de deux textes fondateurs : « l’Ambition jeunesses » et le Plan départemental 2019-2021 par et pour les jeunesses haut-garonnaises. Ces textes définissent une nouvelle façon de construire l’action départementale, en adoptant un « réflexe jeunesses », pour répondre aux défis identifiés par les jeunes lors du dialogue citoyen :

  • Encourager et reconnaître votre la participation et l’engagement des jeunes
  • Favoriser et encourager leur émancipation.
  • Permettre et construire leur autonomie.
  • Promouvoir et agir pour leur  bien-être (personnel et environnemental)

Une démarche renouvelée

Le Conseil départemental s’est engagé à répondre à ces défis en se fixant des principes d’action :

  • considérer les jeunes comme co-acteurs et co-actrices de l’action départementale, dialoguer pour prendre en compte leurs attentes et leurs besoins,
  • prendre en compte les impacts des politiques départementales sur les jeunesses, avant et après leur adoption,
  • permettre le droit à l’expérimentation (oser inventer et tester de nouvelles choses),
  • permettre aux jeunes qui sont le plus en difficulté de s’inscrire dans cette ambition globale et d’accéder aux mêmes droits et aux mêmes possibilités d’émancipation que tout citoyen et toute citoyenne.

 

Des innovations par et pour les jeunes haut-garonnais.es

Le « réflexe jeunesses », pour associer les jeunes en amont, pendant et en aval des projets et revisiter les actions départementales :

Avec le « reflexe jeunesses », le Conseil départemental systématise la participation des jeunes, en les associant à l’élaboration, la mise en oeuvre et l’évaluation des politiques publiques. Pour favoriser leur participation, ce dialogue citoyen prend en compte la diversité des participant.e.s: chacun et chacune doit trouver sa place. Les modalités de participation sont multiples, en fonction des sujets abordés et des obligations légales imposées au Département.

Deux innovations pour favoriser l’engagement des jeunes :

  • Le Défi collégien, lancé à la rentrée 2019 en partenariat avec l’Education nationale, s’adresse aux collégiens. Son principe : valoriser et favoriser l’engagement des élèves en leur permettant de mettre en œuvre des projets d’intérêt général (développement durable, citoyenneté, vie au collège, relations filles-garçons, lutte contre les discriminations, accès à la culture…) En pratique, un appel à projets est permet de faire émerger les initiatives portées par les élèves dans le cadre des Conseils de la vie collégienne, instances d’expression et d’échange au sein des établissements. Les 12 projets lauréats bénéficient d’un accompagnement financier, logistique et technique du Conseil départemental.
  • « Initi’active jeunesses », lancé fin 2019, est un dispositif expérimental pour accompagner la réalisation de projet, en proposant aux 11-29 ans un accompagnement, des conseils, une aide matérielle, un financement. Plus qu’un fonds d’aides financières, il s’agit de développer un dispositif global mobilisant les acteurs et actrices jeunesses de tous les domaines (logement, mobilité, culture, sport, formation, emploi, discriminations, égalité femmes-hommes et filles-garçons, etc.), pour accompagner au mieux les projets, de leur genèse à leur mise en oeuvre. L’élaboration de ce dispositif se fait avec les jeunes.
Une application mobile pour améliorer l’information et l’expression des jeunes

Lors de la concertation, les jeunes ont pointé la difficulté d’accéder à l’information et le besoin de développer une porte d’entrée unique pour s’informer et s’exprimer. Le Conseil départemental s’est donc engagé à réaliser, avec les jeunes et les partenaires, une application pour téléphones mobiles qui sera un espace virtuel de ressources répondant à leurs attentes.

Son lancement est prévu en juin 2020.

Un réseau mobilisé pour les jeunes

Le Conseil départemental s’est engagé à développer un réseau territorial composé de professionnel.le.s et de bénévoles qui oeuvrent aux côtés des jeunes dans les organismes, associations, institutions. Par cette dynamique, les membres du réseau pourront :

  • favoriser la mise en commun des compétences à partir de visions  communes;
  • être acteurs et actrices de la réflexion sur les questions de jeunesse;
  • positionner les jeunes au coeur des échanges et de la concertation;
  • favoriser l’élaboration de projets innovants, adaptés à l’évolution des besoins;
  • imaginer et mettre en oeuvre des actions multi-partenariales.

Un engagement départemental déjà conséquent et des perspectives

Le Conseil départemental met déjà en oeuvre plus d’une centaine de dispositifs spécifiques ou actions catégorielles qui répondent eux aussi aux défis lancés par les jeunesses :

  • la prévention et la protection des jeunes avec l’enjeu de la continuité des parcours notamment dans le cadre de la protection de l’enfance et en tant que territoire expérimentateur du plan de prévention et de lutte contre la pauvreté;
  • le handicap, avec l’enjeu d’une approche globale et inclusive des jeunes, notamment en milieu scolaire;
  • l’insertion sociale et professionnelle, notamment en direction des plus fragilisé.e.s mais aussi de jeunes qui ont besoin d’expérimenter (sorti.e.s du système scolaire, sans emploi ni formation);
  • l’habitat, avec des besoins très diversifiés et une situation globale précaire de la jeunesse;
  • l’éducation, avec la volonté d’améliorer la mixité sociale dans les collèges, mais aussi la volonté de sensibiliser les élèves aux valeurs de la République et de leur permettre d’agir en citoyen.ne.s autonomes et éclairé.e.s, de sensibiliser les jeunes au développement durable (y compris la qualité alimentaire dans les cantines, la réduction des déchets, etc.), de favoriser leur accès à l’éducation et la formation non formelle tout au long de la vie;
  • le sport, la culture et le tourisme, avec des actions qui permettent aux jeunes une accessibilité facilitée, en milieu scolaire et en dehors, pour tous et toutes, et sur tout le territoire.

 

Prévenir

Pré-adolescents, adolescents, jeunes majeurs… à chaque âge ses questionnements et ses problématiques. Le Conseil départemental répond : lutte contre l’exclusion, prévention, écoute des jeunes et des parents, promotion de l’égalité filles - garçons. Ses moyens d’actions : son réseau des Maisons des solidarités, 97 lieux d’accueil qui couvrent toute la Haute-Garonne, la Maison départementale des adolescents et les Clubs de prévention.

Les Maisons des solidarités

Dans les Maisons des solidarités, psychologues et assistants sociaux accueillent, orientent et conseillent les jeunes et/ou leurs familles, en toute confidentialité.

Planification et éducation familiale

Les jeunes peuvent également bénéficier de consultations gratuites et anonymes dans les permanences du CDPEF - Centre Départemental de Planification et d’Education Familiale, pour y aborder la contraception et l’éducation à la sexualité.

La Maison départementale des adolescents

La Maison départementale des adolescents est dédiée aux jeunes de 11 à 21 ans qui peuvent y aborder toutes les problématiques liées à leur quotidien : santé, scolarité, sexualité... une équipe de professionnels de la santé et de l’éducation les accompagnent ainsi que leurs familles. Les entretiens sont gratuits et confidentiels (pour les mineurs, l’accord ou la présence des parents n’est pas nécessaire). Un programme d’animations thématiques est régulièrement proposé (rencontres-débats, colloques, ateliers…).

Les clubs de prévention

Faciliter l’insertion et la promotion sociale des jeunes et des familles, éviter l’exclusion sociale et la marginalisation : dans les clubs de prévention, les éducateurs spécialisés s’adressent aux 11 - 16 ans. Le dispositif de la prévention spécialisée s’appuie sur l’action de clubs de prévention et des référents Jeunesse du Conseil départemental. Les rencontres avec les éducateurs spécialisés se font dans les clubs ou sur le terrain (quartiers, collèges, zones de loisirs…) dans le respect de l’anonymat.

Depuis le 1er janvier 2017, les clubs de prévention spécialisée situés dans l'agglomération toulousaine ont été transférés à Toulouse Métropole. Seul le club de prévention de Saint-Gaudens reste géré par le Département.

La Haute-Garonne est le premier département à créer un partenariat avec l’Institut national de l’engagement présidé par Martin Hirsch pour mettre en place au niveau local le parcours post service civique. Le Conseil départemental profite ainsi de l’expertise de l’Institut national pour mettre en place un suivi de jeunes dans leur accès à l’emploi et l’Institut national profite des réseaux locaux du Département pour mieux se faire connaître. 

 

 

 

L'agenda jeunes en Haute-Garonne

 

En vidéo

Clip vidéo de Rémi Khelif - mai 2017

Cet atelier d'initiation aux techniques du graff s'est déroulé du 3 au 7 juillet 2017 au club de prévention de Saint-Gaudens. Animé par le graffeur Christophe Laval et l'équipe d'éducateurs spécialisés, il a permis d'initier un groupe de sept jeunes à l'art du bombage et de réaliser une fresque de sept mètres de long, dans les locaux du club de prévention. 

Page publiée le 25 juillet 2016 - vérifiée le 09 septembre 2019

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne